Les Prires (Du') Coraniques

Publication de la Cit du Savoir
Hussein Watheqi
Traduit par :
Jabbar Abdideh
Rvis et dit par :
Abbas Ahmad al-Bostani

Publication de la Cit du Savoir
Éditeur : Abbas Ahmad al-Bostani
web: www.bostani.com
e-mail: bostani@bostani.com
1re dition : Aot 2007
ISBN : 2-922223-39-6
Copyrights : Tous droits rservs l'diteur ci-dessus
"Dis : Mon Seigneur ne se souciera pas de vous sans votre prire"


Introduction de l'diteur

Le Coran nous dit que lhomme nat monothiste[1] et une recherche pousse, publie dans la clbre revue scientifique  Science et Vie  ne fait que confirmer cette vrit coranique en gros titre :  Le cerveau humain est chimiquement programm pour croire en un seul Dieu [2].

Ltre humain et en particulier le croyant prouve donc un besoin inn de tourner la face et le cur vers le Seigneur du Mystre et de se diriger spontanment vers le Tout-Puissant chaque fois quil est confront des situations tourmentantes, des difficults insurmontables, des problmes insolubles ou des crises inextricables, dans le cheminement de sa vie o le rationnel se trouve tout moment djou et contrari par linconnu, limprvu et linexplicable.

Aussi notre Crateur, Allah, qui sait mieux que quiconque ce qui se passe dans nos curs et ce que nos instincts cachent ou manifestent nous dit-il : Priez-moi Je vous exauce [3] et Je suis tout proche: Je rponds l'appel de celui qui Me prie quand il Me prie [4]. Il nous recommande ainsi de recourir au du (prire de demande), et de Lui adresser nos dolances, et dexprimer nos besoins, nos dsirs et nos voeux afin quIl nous donne satisfaction. Et Il nous propose indirectement une srie ou une varit de prires de demande quIl a inspires certains de Ses Prophtes et quelques-uns de Ses plus proches serviteurs dans des situations diverses, afin que nous y recourions chaque fois que nous nous trouverions dans des situations similaires.

Dans le prsent livre, lauteur a pris soin de relever et de rassembler toutes ces prires coraniques parsemes a et l dans les diffrents chapitres (sourates) du Livre dAllah pour les prsenter chacune sous un titre distinct qui porte le nom du prophte ou du saint personnage qui cette prire avait t inspire. Il sest attach galement rechercher dans les corpus de hadith les rcits hagiographiques relatives chacune de ces prires de demande pour en expliquer le contexte et la porte.

Pour faciliter la tche du lecteur et laider trouver facilement le du qui correspond son besoin ou sa situation spcifique, lauteur sest vertu rcapituler sa prsentation des prires coraniques en les classant ensuite selon un ordre thmatique. En dautres termes chaque prire coranique qui, dans la premire partie du livre, portait le nom du personnage qui elle avait t inspire, est dsigne dans cette table rcapitulative selon le thme quelle sous-tend. Ainsi, le lecteur pourra trouver sous la rubrique "Liste thmatique des prires coraniques" une sorte de seconde table des matires dans laquelle chaque prire de demande est dsigne par son objet avec la mention du numro de la page o elle figure dans le prsent livre et ses rfrences dans le Noble Coran.

Nous esprons que le lecteur trouvera dans ce petit livre la meilleure forme d'adoration d'Allah et le meilleur moyen de communiquer avec son crateur et de se rapprocher de Lui, car si le Prophte () nous informe que "Le meilleur acte de pit, aprs le Coran, c'est le du'' ", "Les prires coraniques" ont le mrite d'tre la fois Coran et du''.

Abbas al-Bostani

Aot 2007

 



Note explicative

Ce petit lexique vise prciser le sens de quelques mots ou lettres qui, dans ce livre, ont t employs pour donner une signification autre que celle qui est courante dans le vocabulaire franais. Nous donnerons ici le mot "Prire" comme exemple qui se rfre la Prire rituelle lorsqu'il s'crit avec P majuscule. Mqis, si ce mot s'crit avec p minuscule "prire", il se rfrera la prire de demande  (du). L'auteur espre que cette note pourra mettre en lumire les quelque nuances de vocabulaire pour vous aider la meilleure comprhension de certains mots et expressions qui trouvent rarement leurs correspondants exacts en franais.

-A : la premire lettre de l'expression de souhait "alayh-is-salm" signifiant : "que la paix soit avec lui" quand on l'crit aprs le nom dun Infaillible : un Prophte ou un Imam ; on la met aussi aprs le nom de la Dame Ftimah Azzahr (fille du Prophte Muhammad ), qui, dans ce cas, doit tre prononce en Arabe comme " 'alayhs-salm " soit : " que la paix soit avec elle ".

-Allah : ce mot est utilis dans les textes islamiques et signifie Dieu en franais.

N.B. : Tous les mots, pithtes et pronoms employs devant ou aprs le mot "Allah" tout au long de ce texte [surtout dans les versets coraniques], scrivent avec une initiale majuscule car ce sont des attributs du Crateur.

- Ç : la premire lettre de l'expression de rvrence "allalhu alayhi wa lih" employe exclusivement pour le Prophte de l'Islam, Muhammad (), et signifiant : " Que les Prires de Dieu soient sur lui et les siens ".

-Imam : avec I majuscule, il sera crit devant le nom des Imams Infaillibles qui sont au nombre de douze chez les Musulmans duodcimains (commenant par l'Imam Ali ('a) et se terminant par l'Imam al-Mahd (que Dieu hte pour nous son issue). Avec i minuscule, il sera crit devant le nom des grands savants musulmans des frres sunnites ; ce titre peut aussi tre employ devant le nom d'un officiant la mosque (imam de la mosque, prsidant une Prire rituelle collective), ou d'un minent compagnon du Prophte () ou un grand crivain musulman comme l'imam Fakhr Rzi

-Prire : avec P majuscule, il signifiera : " la Prire rituelle". Avec p minuscule, il signifiera : " la prire de demande " ou du .


Les prires coraniques

L'IMPORTANCE DE COMMUNIQUER AVEC ALLAH

Allah dit dans le coran :

Wa qla rabbukum udn astajib lakum

Votre Seigneur a dit : Invoquez-Moi et Je vous exaucerai. " (40 :60)

Nous savons qu'Allah ne manque pas Sa parole. Mais, en plus, les meilleurs tmoignages sur la sincrit de la parole divine sont les exemples noncs dans le Saint Coran : les Prophtes, les Awliy-Allh (les Proches-Amis d'Allah) et les serviteurs pieux d'Allah invoquaient leur Seigneur dans des conditions particulires et Il les exauait et les prservait de toute affliction.

Aprs avoir racont dans le Coran l'histoire de Jonas (Ynus) enferm dans le ventre d'un poisson au fond de la mer et l'acceptation de son repentir, Allah voque la prire et la conversation de Jonas [avec Lui] au fond mme de la mer, propos de son exaucement et sauvetage d'une telle affreuse prison. On lit dans le Coran :

Wa kathlika nunj-l-muminn-a

Voil comment nous sauvons les croyants" (21 :88)

Mme si cette invoction concernait Jonas, elle est en ralit valable pour tous les croyants qui se trouveraient dans des condtions simiaires : en effet, l'aide et le secours d'Allah sont pour tous les croyants : ceux qui L'appellent du fond de leurs curs en cas de malheurs et de bonheurs.

Citant l'histoire de Jonas et rvlant ce verset la fin de celle-ci l'attention des croyants, Allah veut montrer Ses serviteurs la juste manire de communiquer avec Lui pour qu'ils aient l'esprance en Lui dans les difficults et les besoins, car Allah est prsent partout, et Il est jamais le Seul Justicier.


LA PRIÈRE D'ADAM ('A) ET D'ÈVE

Adam et Ève ont une histoire mystrieuse. Allah les plaa au Paradis et leur ordonna de ne pas manger de tel fruit ou de telle graine. Le Diable les tenta. Ils en mangrent et furent tombs sous sa sduction. Allah les rappela :"Ne vous avais-Je pas interdit cet arbre ? Ne vous avais-Je pas dit que Satan est, pour vous, un ennemi dclar ? " (7 :23)

En ce moment, Adam et Ève se repentirent et dirent :

Rabban dhalamn anfusan wa in lam taghfir lan wa tarhamn lanaknanna min-al-khsirin-a

"Notre Seigneur ! Nous nous sommes lss nous-mmes. Si Tu ne nous pardonnes pas, et si Tu ne nous fais pas misricorde, nous serons au nombre des perdants. " (7 :23)


LES PRIÈRES DU PROPHÈTE NOÉ

1. No tait l'un des Prophtes divins qui vcut trop longtemps par rapport au commun des mortels. De ce fait sa longue vie est devenue proverbiale. Il appelait les gens l'adoration d'Allah et Sa connaissance et leur interdisait l'adoration des idoles et l'ignorance. Les gens qui s'taient adonns aux ides de leurs aeux et qui n'avaient pas l'habitude de rflchir lui dirent : Si tu ne cesses pas, No ! Tu seras lapid. (26:116)

No dit :

Qla rabbi inna qawm kath-thabni. Fa-f-tah bayn wa baynahum fathan wa najjin wa man maiya min-al-mu'minn-a

*

"Mon Seigneur ! Mon peuple m'a trait de menteur. Dcide clairement entre moi et eux. Sauve-moi, et sauve les croyants qui sont avec moi. " (26 :117-118)

Et Allah dit : " Nous l'avons sauv ainsi que ceux qui taient avec lui dans le vaisseau bond. Nous avons ensuite noy les autres. " (26 :119-120)

2. Il existe dans le Coran une sourate appele "No" qui raconte son histoire. Le Misricordieux dit : " Oui, nous avons envoy No son peuple. Avertis ton peuple avant qu'un douloureux chtiment ne l'atteigne ! Il dit : Ô mon peuple ! Je suis pour vous un avertisseur explicite. Adorez Dieu ! Craignez-Le ! Obissez-moi ! Il vous pardonnera vos pchs ; Il vous accordera un dlai jusqu'un temps fix ; mais quand vient le terme fix de Dieu, il ne peut tre diffr. Si vous saviez ! " (71:1-4)

Ce message et cet appel n'veillrent pas le peuple. Ainsi, No dit Allah : " Mon Seigneur ! J'ai appel mon peuple nuit et jour et mon appel n'a fait qu'augmenter son loignement. Chaque fois que je les ai appels pour que Tu leur pardonnes, ils ont mis leurs doigts dans leurs oreilles ; ils se sont envelopps dans leurs vtements ; ils se sont obstins ; ils se sont montrs orgueilleux. Je les ai ensuite appels haute voix ; j'ai fait des proclamations et je leur ai parl en secret. J'ai dit : Implorez le pardon de votre Seigneur ; Il est Celui qui ne cesse de pardonner ; Il vous enverra, du ciel, une pluie abondante ; Il accrotra vos richesses et le nombre de vos enfants ; Il mettra votre disposition des Jardins et des ruisseaux. " (71:5-12)

No leur rappelle ensuite les signes du Trs-Haut dans l'univers. Ils ne voulurent pas se rveiller et dcidrent de ne pas abandonner leurs idoles. Ils taient noys dans leurs pchs et devinrent finalement du nombre des gens de l'Enfer.

Or, No leva ses mains vers le Ciel pour Lui dire :

Rabbi l tathar ala-l-ardhi mina-l kfirna dayyran * innaka in tatharhum yudh-dhill ibdaka wa l yalid ill fjiran kaffran * rabb-ighfir l wa li-wlidayya wa liman dakhala bayt muminan wa lil-muminna wa-l-muminti wa l tazid-idh-dhlimna ill tabran

* y *

" Mon Seigneur ! Ne laisse sur la terre aucun habitant qui soit au nombre des incrdules. Si Tu les pargnais, ils gareraient Tes serviteurs et ils n'engendreraient que des pervers absolument incrdules. Mon Seigneur ! Pardonne-moi ainsi qu' mes parents ; celui qui entre dans ma maison en tant que croyant ; aux croyants et aux croyantes. Augmente seulement la perdition des injustes ! " (71 : 26-28)

3. Allah dit dans la sourate "La Lune" : " Le peuple de No, avant eux, avait cri au mensonge. Ils avaient trait notre serviteur de menteur ; ils avaient dit : C'est un possd ! Mais il fut soustrait leurs attaques. Il invoqua son Seigneur :

inn maghlbun fa-ntair

"Je suis vaincu ! Dlivre-moi ! " (54 : 10)

4. On lit dans la sourate " Les Croyants " : " Nous avons envoys No son peuple. Il leur dit : Ô mon peuple ! Adorez Dieu ! Il n'y a pour vous de Dieu que Lui ! Ne Le craindrez-vous pas ? Ceux qui, parmi les chefs de son peuple, taient incrdules dirent : Qui donc est celui-ci, sinon un mortel comme vous ? Il veut s'lever au-dessus de vous. Si Dieu l'avait voulu, il aurait fait descendre des anges... " (23:23-24)

No dit :

Rabb-inurn bim kath-thabn-i

" Mon Seigneur ! Protge-moi ! Ils me traitent de menteur ! " (23 :26)

Allah dit : " Nous lui avons rvl : Construis un vaisseau sous nos yeux d'aprs ce que nous t'avons rvl. Lorsque notre Ordre viendra et que le four bouillonnera, fais entrer, dans ce vaisseau, un couple de chaque espce, ainsi que ta famille, l'exception de celui d'entre eux contre lui la Parole a dj t prononce. Ne Me parle pas des injustes, ils seront engloutis. Lorsque tu seras install dans le vaisseau, toi et ceux qui sont avec toi, dis :

Al-Hamdu lillh-illath najjan mina-l-qawmith-thlimn-a * wa qur-Rabbi anziln munzalan mubrakan wa Anta Khayr-ul-Munzaln-a

*

"Louange Dieu qui nous a sauvs du peuple injuste ! Dis : Mon Seigneur ! Fais-moi dbarquer dans un lieu bni ! Tu es le meilleur de ceux qui conduisent bon port ! " (23 :28-29)

Le Saint Prophte () a dit Ali ('a) : " Ô Ali ! Partout o tu vas t'installer, dis : "Mon Seigneur ! Fais-moi dbarquer dans un lieu bni ! Tu es le meilleur de ceux qui conduisent bon port ! " ; car, le bien de ce lieu sera la tienne et son mal sera loign de toi[5].

On lit dans le livre de hadith connu sous lappellation " al-Arba Mi'ah" (Les Quatre Cents), recueil de quatre cents courtes sentences et sagesses de l'Imam Ali ('a) adresses ses compagnons concernant les modes de vie et le culte d'Allah : Chaque fois que vous vous tablissez quelque part, dites : " Mon Seigneur ! Fais-moi dbarquer dans un lieu bni ! Tu es le meilleur de ceux qui conduisent bon port ! "[6]

5. No prchait le Tawhd (L'Unit de Dieu), la puret et la sincrit parmi les peuples pendant 950 ans. Mais dix sicles de prche ne purent veiller les peuples inconscients et ignorants de ce temps-l. Le grain de Tawhd ne poussa que dans le cur de peu de gens ; du reste, ils se moquaient du Prophte divin et lui attribuaient des choses qui taient leurs propres et appelaient pervers ceux qui taient avec lui

No, dj au courant de cette situation, dit aux croyants de monter sur le vaisseau qu'il avait bti de ses propres mains. Avant dy monter lui aussi, No dit :

Bism-illhi majrh wa mursh, inna rabb laghafrun rahm-un

" Montez sur le vaisseau : qu'il vogue et qu'il arrive au port, au nom de Dieu ! Mon Seigneur est Celui qui pardonne, Il est misricordieux. " (11 :41)

A ce moment, il plut et le dluge joncha partout engloutissant tous les impies, alors que No et ses compagnons flottaient sur l'eau bord du vaisseau. Aprs l'engloutissement de tous les gars entts sur la terre, l'Ordre d'Allah s'accomplit et le dluge vint son terme tandis que l'Arche de No s'arrta sur le Joudi. Sur ces entrefaites, No voyant son fils pcheur parmi les noys, invoqua son Seigneur en Limplorant :

Rabbi inn-abn min ahl wa inna wadaka-l-haqqu wa Anta Ahkam-ul-Hkimn-a

"Mon Seigneur ! Mon fils appartient ma famille [Tu avais promis de sauver toute ma famille]. Ta promesse est srement la Vrit ; Tu es le plus juste des juges." (11:45)

Allah rpondit : Ô No ! Celui-l n'appartient pas ta famille, car il a commis un acte infme. Ne Me demande pas ce que tu ne connais pas ; si Je ne t'exhortais pas, tu serais au nombre des ignorants.

No dit :

Rabbi inn athu Bika an asalaka m laysa l bih ilmun , wa ill taghfarl wa tarhamn akum-mina-l-khsirn-a

"Mon Seigneur ! Prserve-moi de Te demander ce que j'ignore. Si Tu ne me pardonnes pas, si Tu ne me fais pas misricorde, je serais au nombre des perdants ". (11 : 47)

 


LA PRIÈRE D'ABRAHAM

1. Le Prophte Abraham tait l'un des grands Prophtes d'Allah. Il est au nombre des minents prcheurs de l'Unit de Dieu au cours de l'histoire et le pre de plusieurs Prophtes.

Sa mission de Prophte lui tait accorde au temps o les gens adoraient rigoureusement les idoles. Il leur parlait et leur expliquaient la frivolit des idoles. Cependant, leur seule rponse aux propos pleins de sagesse d'Abraham fut : " Non ! Mais nous avons trouv nos pres adonns leur culte. Il dit : Avez-vous considr ce que vous adorez, vous et vos pres les plus anciens ? Ces idoles me sont un ennemi et non le Seigneur des mondes, qui m'a cr. C'est Celui qui me dirige ; c'est Lui qui me nourrit et qui me donne boire ; c'est Lui qui me gurit, lorsque je suis malade. Il me fera mourir, puis Il me rendra la vie. C'est Lui qui, selon mon ardent dsir, me pardonnera mes fautes le Jour du Jugement. " (26:74-82)

Abraham dit ensuite :

Rabbi hab l hukman wa alhiqn bi-lihn-a * wa-jall lisna idqin fil-khirn-a * wa-jaln min warathati jannati-n-nam-i * waghfir li-ab innahu kna minadh-dhlln-a * wa l tukhzin yawma yubathn-a

* * * *

" Mon Seigneur ! Accorde-moi la sagesse et place-moi au nombre des justes. Cre en moi une langue qui nonce la vrit pour les gnrations futures. Place-moi parmi les hritiers du Jardin du dlice. Pardonne mon pre ; il tait au nombre des gars. Ne me fais pas honte le Jour o les hommes seront ressuscits ; " (26 : 83-87)

2. Les exemples jouent un rle important dans la formation et la destruction de la personnalit humaine. Le Saint Coran qui est le Livre d'dificationet et dducation des gens a recours souvent ce genre dart narratif. Le nom des grandes personnalits comme les Prophtes, dune part, et celui des gars qui finirent mal, dautre part, sont voqus dans le Coran pour en tirer un bel exemple.

Le mot "Oswah" (exemple) a t trois fois utilis dans le Coran : une fois pour le Prophte Muhammad (), une fois propos du Prophte Abraham et les croyants, et une fois au sujet des compagnons d'Abraham.

Allah dit : Vous avez un bel exemple en Abraham et en ceux qui taient avec lui ; lorsqu'ils dirent leur peuple : nous vous dsavouons, vous et ce que vous adorez en dehors de Dieu ; nous vous renions ! Que l'inimit et la haine paraissent constamment entre vous et nous, jusqu' ce que vous croyiez en Dieu, l'Unique ! Sauf la parole d'Abraham adresse son pre : Je demanderai pardon pour toi bien que je puisse rien pour toi auprs de Dieu. (60-4)

Voil le du dAbraham et de ses compagnons :

Rabban Alayka tawakkaln wa Ilayka anabn wa Ilayka-l-mar-u * Rabban l tajaln fitnatan lil-lathna kafar waghfirlan Rabban Innaka Anta-l-Azzu-l-Hakm-u

*

" Notre Seigneur ! Nous nous confions en Toi ! Nous revenons Toi ! Vers Toi sera le retour ! Notre Seigneur ! Ne permets pas que nous devenions, pour les incrdules, une occasion de scandale ! Notre Seigneur ! Pardonne-nous ! Tu es le Puissant, le Sage. " (60 : 4-5)

Commentant ce verset "Notre Seigneur ! Ne permets pas que nous devenions, pour les incrdules, une occasion de scandale !", l'Imam al-Çdiq ('a) a dit : Jadis, tous les croyants taient pauvres (et sous la pression et la perscution des incroyants) et les incroyants taient tous riches. Abraham vint alors et implora Dieu : Notre Seigneur ! Ne permets pas que nous devenions, pour les incrdules, une occasion de scandale ! " Aprs quoi, Allah mit la richesse et la pauvret parmi les croyants ainsi que les incroyants[7].

3. La discussion d'Abraham avec les idoltres ne porta aucun fruit. Plus il leur parlait, plus ils persistaient sur leur garement.

Abraham se dit : Un exemple pratique les veillerait peut-tre. Un jour de fte o tout le monde tait sorti pour s'amuser en dehors de la ville, Abraham entra la pagode, prit sa hache la main, abaissa toutes les idoles, l'exception de la "grande idole" sur le cou de laquelle il remit la hache. Il sortit. Les gesn revinrent de leur promenade et se dirigrent vers leurs idoles qu'ils trouvrent renverses et brises. Aprs peu de recherche, ils comprirent que cela tait fait par Abraham.

Ils l'interrogrent et celui-ci leur rpondit : " C'est la faute de la grand idole ! "

Abraham voulait ainsi les convaincre qu'une idole incapable de parler ou de se dfendre contre le mal ne pouvait pas tre le Seigneur des mondes.

Mais cet vnement ne put non plus les veiller et ils prfrrent l'imitation, aux yeux clos, de leurs pres au raisonnement et la sagesse.

Ainsi, ils fabriqurent une btisse avec une grande fournaise et y prcipitrent Abraham. Mais la volont divine fut qu'Abraham restt sain et sauf ; car quelques parties de sa mission de guider les gens vers le chemin droit et la construction de la Maison de Ka'bah n'taient pas encore excutes.

L'inutilit de l'invitation du peuple vers Allah dans ce pays finit par dsesprer Abraham et l'amena abandonner le peuple. Il dit : " Oui, je vais aller vers mon Seigneur. Il me guidera. " (37:99) Et il se rendit alors en Palestine.

Abraham, priv d'enfant, leva ses mains vers Allah, malgr sa vieillesse, et L'implora :

Rabbi hab l min-a-clihn-a

" Mon Seigneur ! Accorde-moi un fils qui soit juste " (37 : 100)

Allah lui annonce la bonne nouvelle : la naissance d'un garon, doux de caractre. Et bientt, Ismal sera n.

4. Aprs la migration d'Abraham en Palestine, Allah lui donna une femme, Agar, et un fils, Ismal. Il fut oblig, sous la persistance de Sara, d'emmener ceux-ci ailleurs. Ils arrivrent la Mecque et s'y arrtrent sur l'ordre de Gabriel. Abraham construit un abri provisoire pour sa famille et lui-mme se retourna en Palestine. La volont d'Allah fut qu'Abraham ait aussi un enfant de Sara.

Alors, Sara devait engendrer Isaac. Ismal et sa mre attendaient la Mecque, Isaac et sa mre taient en Palestine tandis qu'Abraham tait en voyage entre ces deux endroits. La Palestine tait un pays d'un bon climat avec une terre fertile ; mais il n'y avait la Mecque ni eau, ni plante ni arbre ni aucune terre fertile.

Abraham, qui avait tabli sa famille (Agar et Ismal) dans un dsert si aride, eut le cur bris. Aussi pria-t-il Dieu :

Rabbi-jal htha-l balada minan wajnubn wa baniyya an-nabud-al-anm-a * Rabbi inna-hunna adhlal-na kathran mina-n-nsi faman tabian fainnahu minn wa man an faInnaka Ghafru-r-Rahmun * Rabban inn askantu min thur-ryat biwdin ghayri th zarin inda Baytika-l-muharrami Rabban liyuqmu--alta fajal fidata-m-minan-nsi tahw ilayhim war-zuqhu-m-minath-thamarti laal-lahum yachkurn-a * Rabban Innaka talamu m nukhf wa m nulinu wa m yakhf al-allhi min chayin fil-ardhi wa l fis-sam-i * al-Hamdu li-llahi-l-lath wahaba l alal-kibari Ismla wa Ishqa inna Rabb la-Samu-d-du-i * Rabbi-j-aln muqm-a-alti wa min thurryat Rabban wa taqabbal du-i * Rabba-naghfir l wa liwlidayya wa li-l-muminna yawma yaqmu-l-hisb-u

* * * * * * *

" Mon Seigneur ! Fais de cette cit un asile sr. Prserve-nous, moi et mes enfants d'adorer des idoles, - Ô Mon Seigneur ! car elles ont gar un grand nombre d'hommes. Quiconque me suit est des miens, mais, pour quiconque me dsobit, Tu es Celui qui pardonne, Tu es misricordieux. Notre Seigneur ! J'ai tabli une partie de mes descendants dans une valle strile, auprs de Ta Maison sacre, - Ô Notre Seigneur ! afin qu'ils s'acquittent de la prire. Fais en sorte que les curs de certains hommes s'inclinent vers eux ; accorde-leur des fruits en nourriture. Peut-tre alors seront-ils reconnaissants. Ô Notre Seigneur ! Tu connais parfaitement ce que nous cachons et ce que nous divulguons. Rien n'est cach Dieu sur la terre et dans le ciel. Louange Dieu ! Dans ma vieillesse, Il m'a donn Ismal et Isaac ! Mon Seigneur est Celui qui exauce la prire Mon Seigneur ! Fais que je m'acquitte de la prire, moi, ainsi que ma descendance. Exauce ma prire, Notre Seigneur ! Accorde Ton pardon moi-mme, mes parents et aux croyants le Jour o paratra le compte final ! " (14 : 35-41)

5. Le choix de la Mecque en tant que lieu d'habitation Agar et Ismal tait sur l'ordre d'Allah. Abraham accepta ce choix ; mais, la Mecque tait inculte et il n'y avait pas de fruit ni aucune sorte de crale. Ici se cache le secret d'une autre prire d'Abraham qui dit :

Rabbi-jal hth baladan minan warzuq ahlahu minath-thamarti man mana minhum bi-llhi wal-yawmi-l-khir-i

" Mon Seigneur ! Fais de cette cit un asile sr ; accorde ses habitants des fruits comme nourriture, ceux d'entre eux qui auront cru en Dieu et au Dernier Jour." (2 : 126)

Le Seigneur exauce sa prire et lui dit : J'accorde une brve jouissance l'incrdule ; je le prcipiterai ensuite dans le chtiment du Feu. Quelle dtestable fin "(2:126)

L'Imam Bqir ('a) (cinquime Imam) a dit : " C'est cause de cette prire que les fruits viennent d'autres rgions la Mecque. "[8]

6. Ismal fut lev et grandi la Mecque, et Abraham parcourait le chemin entre celle-ci et la Palestine. La Maison de Ka'bah tait le premier lieu d'adoration sur la terre et elle se servait pour rendre culte Allah, le Trs-Haut, depuis longtemps. Mais, il faisait des annes qu'elle tait ruine et tombe dans l'oubli. Abraham fut charg, sur ordre d'Allah, de restaurer la Ka'bah. Il accomplit cette mission l'aide d'Ismal. Les assises de la Maison d'Allah furent leves pour ceux qui accomplissent les circuits et ceux qui s'inclinent et se prosternent.

Abraham et Ismal se mirent prier :

Rabban taqabbal minn Innaka Antas-Samul Alm-u * Rabban waj-aln muslimayni Laka wa min thurryatin ummatan muslimatan Laka wa arin mansikan wa tub alayn Innaka Anta-t-Tawwb-ur-Rahm-u * Rabban wab-ath fhim Raslan minhum yatl alayhim ytika wa yual-limuhul Kitba wa-l-Hikmata wa yuzakkhim Innaka Anta-l-Azzu-l-Hakm-u

* * *

Notre Seigneur ! Accepte cela de notre part : Tu es Celui qui entend et qui sait tout. Notre Seigneur ! Fais de nous deux des croyants qui se seront soumis ; fais de notre descendance une communaut qui Te sera soumise ; indique-nous les rites que nous devrons observer ; Pardonne-nous ! Tu es Celui qui revient sans cesse vers le pcheur repentant ; Tu es le misricordieux. Notre Seigneur ! Envoie-leur un Prophte pris parmi eux : il leur rcitera Tes Versets ; il leur enseignera le Livre et la sagesse ; il les purifiera. Tu es le Tout-puissant, le Sage ! " (2 : 127-129)

N.B. :

On lit dans le verset 129 de la Sourate " La Vache " qu'Abraham et Ismal demandrent Allah de choisir un Prophte pour une communaut de leurs descendants afin de leur rciter des versets clestes, de leur enseigner le Livre et la sagesse et de les purifier. Mais quand cette prire fut-elle exauce ?

Il y a ce propos un hadith du Saint Prophte () qui dit : " Je suis venu (comme Prophte) l'invitation de mon pre Abraham."[9]

Il nous appartient maintenant de penser d'abord au temps qui s'coula depuis la prire d'Abraham jusqu' son exaucement et la venue du Prophte Muhammad () ! Ne dsesprons donc jamais de l'exaucement de nos prires !

 


LA PRIÈRE DU PROPHÈTE LOTH (Lt)

Loth (Lt ) vivait au temps d'Abraham. L'orientation d'un trs petit nombre de gens vers Allah tait le fruit de dix ans de prche de Prophte. La corruption et la turpitude atteignirent, plus qu'avant, leur plus haut degr parmi les habitants de Sodome. Loth, empchant le peuple de pcher, fut menac par eux d'tre chass de la ville s'il ne cessait pas de prcher. Parfois, on se moquait de lui et disait : " Fais venir le chtiment de Dieu si tu es vridique ! " (29 : 29) Loth s'adressa Allah et Lui dit :

Rabbi-n-urn la-l-qawmi-l-mufsidn-a

"Mon Seigneur ! Dlivre-moi de ce peuple qui sme la corruption ! " (29 : 30)

Loth dtestant la conduite du peuple, pria :

Rabbi Najjin wa ahl mimm yamaln-a

Mon Seigneur ! Prserve-moi, ainsi que ma famille, contre leurs agissements. " (26 : 169)

Le tourment d'Allah tomba sur le peuple de cette ville. Loth, sa famille et ses compagnons quittrent la cit pendant la nuit et, le lendemain matin, les anges clestes firent tomber le tourment d'Allah sur ce peuple malfaiteur.

 


LA PRIÈRE DE L'ARMÉE DE SAÜL (Tlt)

L'un des rcits du Coran est relatif Sal et Goliath. Les Anciens du peuple d'Isral dirent leur Prophte : " Donne-nous un roi, nous combattrons alors dans le chemin de Dieu. " (2 : 246)

Leur Prophte leur dit : "Dieu vous a envoy Sal comme roi. " (2 : 246)

Ils n'taient pas contents, au dbut, de cette nomination. Ils y acquiescrent enfin aprs l'insistance du Prophte et ils se mirent en route avec Sal pour combattre contre Goliath.

Les deux armes s'alignrent l'une contre l'autre. Les soldats monothistes de l'arme de Sal commencrent prier :

Rabban afrigh alayn abran wa thabbit aqdman ala-l-qawmi-l-kfirn-a

" Notre Seigneur ! Verse en nous la patience ; affermis nos pas ; donne-nous la victoire sur le peuple incrdule. " (2 : 250)

Le combat s'engagea ensuite. Les monothistes remportrent la victoire et les incrdules se mirent en fuite.


LA PRIÈRE DE SALOMON (Sulaymn) POUR UN ROYAUME SANS PAREIL

Salomon et David taient des Prophtes envoys par Allah. Le Coran parle d'eux avec bont. Comme Salomon s'intressait beaucoup aux chevaux, les armes avaient organis une course de chevaux pour se prparer la guerre contre des ennemis. Salomon passait en revu. Les chevaliers dfilaient devant lui. La course dura longtemps et ils oublirent le temps de la Prire rituelle. Allah, pour prouver Salomon, mit un cadavre sur le trne de celui-ci. Salomon s'adressa Allah et pria :

Rabbi-ghfirl wahab l mulka-l-l yanbagh li-ahadin min bad Innaka Anta-l-Wahhb-u

" Mon Seigneur ! Pardonne-moi ! Accorde-moi un royaume tel qu'il n'existera plus pour personne aprs moi. Tu es en vrit Celui qui revient sans cesse vers le pcheur repentant ! " (38 : 35)

Allah l'exaua et lui accorda un royaume sans pareil. Le rcit de Salomon se raconte encore de nos jours de bouche en bouche mme aprs des milliers d'annes, et on parle toujours de sa grandeur.


LA PRIÈRE DE SALOMON EN SIGNE DE RECONNAISSANCE ENVERS LES GRACES DIVINES

Dans la dernire prire, nous avons dit qu'Allah donna Salomon un royaume sans prcdent.

Bien quaprs l'arrive au pouvoir et la richesse, la plupart des gens oublient leur Dieu, de Qui viennent toutes les grces, Salomon, par contre, chaque fois que passaient devant ses yeux tous les bienfaits matriels ou spirituels qu'Allah lui avait accords, lui et son pre, David, disait :

Rabbi awzin an achkura nimataka-l-lath anamta alayya wa al wlidayya wa an amala lihan tardhhu wa adkhiln bi-Rahmatika f ibdika--lihn-a

"Mon Seigneur ! Permets-moi de Te remercier pour les bienfaits dont Tu m'as combl, ainsi que mes parents, et d'accomplir le bien que Tu agres. Fais-moi entrer, par Ta misricorde, parmi Tes saints serviteurs. " (27 : 19)


DAVID ET SALOMON FIRENT LA LOUANGE À ALLAH

La gratitude et la louange envers celui qui aurait apport de l'aide sont bonnes et indispensables. Mais qui peut tre plus Donateur et Bienfaisant qu'Allah le Trs-Haut ? A qui nous devons toutes ces grces mises notre porte et toute cette perfection de notre tre par rapport aux autres cratures. Allah accorda d'abondants dons Ses deux Prophtes, David et Salomon. Certains de ces dons navaient pas t accords aux autres Prophtes. Allah confra David le Pouvoir et l'Art de prononcer des jugements. Le fer s'amollit entre ses mains. A Salomon, Il accorda le don de parler avec les oiseaux et animaux, et il pouvait, avec la permission d'Allah, invoquer les dmons et les djinns, s'envoler dans le ciel ; Allah lui donna aussi un royaume jamais vu. Aussi ces deux Prophtes monothistes remercirent-ils Allah pour tous Ses bienfaits et dirent :

Al-Hamdu li-llhi-l-lath fadh-dhalan al kathri-m- min ibdih-l-muminn-a

" Louange Dieu qui nous a prfrs beaucoup de Ses serviteurs croyants. " (27 : 15)


LA PRIÈRE DE BALKIS, REINE DE SABA

Allah accorda un royaume sans pareil Salomon. Les oiseaux aussi taient sous son commandement. Un jour, Salomon ne vit pas la huppe parmi les oiseaux que Salomon passait en revue. Un peu de temps aprs, la huppe arriva et lui dit : " Je t'apporte une nouvelle certaine des Saba. J'y ai trouv une femme : elle rgne sur eux, elle est comble de tous les biens, et elle possde un trne immense. Je l'ai trouve, elle et son peuple, se prosternant devant le soleil " (27 : 23-24)

Salomon envoie la huppe avec une lettre la reine des Saba. Celle-ci, aprs dlibration avec les chefs de file de son peuple, envoie un prsent Salomon, lequel le refusa.

Aprs quelques jours, la reine des Saba vient Salomon et entre dans son palais. Elle dit en signe de repentance :

Rabbi inn dhalamtu nafs wa aslamtu maa Sulaymna li-llhi Rabbi-l-lamn-a

Mon Seigneur ! Je me suis fait tort moi-mme ; avec Salomon, je me soumets Dieu, Seigneur des mondes ! " (27 : 44)


LA PRIÈRE DU PROPHÈTE JOB (Ayyb)

Job ( )tait l'un des Prophtes d'Allah, trs connu cause de sa patience. Allah combla Job de beaucoup de Ses bienfaits et il en tait reconnaissant. Le Satan jalousa la servitude de Job envers Allah et dit : " Mon Seigneur ! Si Job est obissant, c'est cause des bienfaits dont Tu l'as combl, sinon il serait de ceux qui Te dsobissent ! "

Enfin, vint le temps pour Job d'tre prouv, et il dut subir l'preuve divine.

Job perdit sa richesse et ses enfants les uns aprs les autres. Pendant toutes les tapes de cette grande preuve, la patience de Job l'emporta sur l'amertume face ces durs vnements. Il implore enfin son Seigneur :

ann massannya-dh-dhurru wa Anta Arhamur-Rhimn-a

"Oui, le mal m'a touch, et cependant, Tu es le Plus-Misricordieux de ceux qui font misricorde. " (21 : 83)

Shaykh Tabars dit : " Ce propos de Job est une indication indirecte de ses dolances prsentes Allah. "[10]

Dans un autre verset, on entend Job ainsi parler Allah :

ann mas-sannya-ch-chaytnu binuubin wa athbin

Le Dmon m'a atteint par une souffrance et un chtiment. " (38 : 41)

En tout cas, la prire de Job fut exauce et il dmontra au Satan et aux compagnons de celui-ci sa patience, son monothisme et son amiti envers Allah dans toutes les conditions : gaiet, affliction, richesse, pauvret et maladie.

Des cieux vint une voix : Frappe du pied ! Voici une eau frache pour te laver et pour boire. Nous lui avons rendu sa famille et deux fois plus nombreuse : ce fut une misricorde venue de nous et un souvenir pour ceux qui sont dous d'intelligence. " (38 : 42-43)

Commentant la famille nombreuse de Job, l'Imam al-Çdiq ('a) a dit : " En plus des enfants qui taient morts pendant cette preuve, ses enfants qui avaient t morts avant celle-ci furent aussi ressuscits."[11]


LA PRIÈRE DU PROPHÈTE JOSEPH (Ysuf)

1. Joseph () est l'un des Prophtes clestes. Le long rcit de Joseph dans le Saint Coran est plein d'enseignements. La jalousie de ses frres les amena le jeter dans un puits. Une caravane passa, et l'homme charg de puiser de l'eau fit descendre son seau dans le puits. Surpris, il vit un jeune homme au lieu de l'eau dans le seau. Ils l'emmenrent avec eux et le vendirent comme esclave en Égypte. Joseph entra, esclave, au palace de Aziz [Intendant] de l'Égypte. Zulakha, femme de Aziz, s'prit de Joseph et voulut le sduire.

Le vertueux Joseph, fils du Prophte Jacob, ne se prta pas au pch. On le menaa de le jeter en prison. Joseph dit en priant :

Rabbi-s-sijnu ahabbu ilayya mimm yadnan ilayhi wa ill tarif ann kaydahunna abu ilayhinna wa aku-m-min-al-jhiln-a

Mon Seigneur ! La prison me semble prfrable au pch qu'elles m'incitent commettre. Mais si Tu ne dtournes pas de moi leurs ruses, j'y cderai et je serais au nombre des ignorants. " (12 : 33)

Allah l'exaua et dtourna de lui leurs ruses. Toutefois, ils l'emprisonnrent quand mme.

2. Joseph passa quelques temps en prison. Des annes s'coulrent jusqu' un jour o le Roi d'Égypte vint auprs de lui en prison pour que le prisonnier interprte pour lui son songe. Joseph, trouvant cette bonne occasion, lui raconta son innocence et il comprit la raison de son emprisonnement.

On communiqua son message au Roi. Celui-ci appela les femmes. Toutes, y compris Zulakha, confessrent leur pch et attestrent l'innocence de Joseph. Celui-ci sortit de la prison et fut charg de l'intendance des dpts du pays. Le peuple de Chanaan (l'ancien nom de Palestine) souffrait de la disette; ils se dirigrent vers l'Égypte pour s'approvisionner. L'Égypte, dot de grands silos grce aux mesures prises par Joseph, accueille des enfants de Jacob.

Joseph respectait ses parents et les fit s'asseoir sur son trne. Ses frres se prosternrent devant Joseph pour remercier Allah. Et voil : l'interprtation de son rve qu'il avait racont son pre. Dans ces conditions, Joseph s'adressa son Seigneur et Lui dit :

Rabbi qad taytan min-al-mulki wa allamtan min tawli-l-ahdthi Ftir-as-samwti wa-l-ardhi Anta Walyy fid-duny wa-l-khirati tawaffan musliman wa al-hiqn bi-lihn-a

" Mon Seigneur ! Tu m'as confr un certain pouvoir et Tu m'as enseign l'interprtation des rcits. Crateur des cieux et de la terre, Tu es mon tuteur, en ce monde et dans l'autre. Fais-moi mourir soumis Toi et accorde-moi de rejoindre les justes. " (12 : 101)


LA PRIÈRE DU PROPHÈTE JONAS (Ynis)

Jonas tait l'un des Prophtes divins. Il invita longtemps le peuple au monothisme et l'adoration de Dieu Un. Mais cette continuelle invitation ne put conduire les gens au chemin droit et ils s'abandonnaient obstinment dans leur polythisme. Irrit de leur ignorance et mcrance, Jonas quitta la ville, sans demander la permission d'Allah, et s'en alla au dsert. Il partit jusqu' ce qu'il arrivt la mer. De par la force d'Allah, un grand poisson ouvra sa bouche et avala Jonas. Celui-ci, sans tre digr, fut emprisonn dans les entrailles du poisson. Il sut que c'tait la ranon payer pour avoir nglig de s'acquitter de sa mission sans la permission d'Allah.

Ainsi, avec un cur bris, dpourvu de toute esprance, il pria le Seigneur :

L Ilha ill Anta subhnaka inn kuntu minadh-dhlimn-a

" En vrit, Point de Dieu hormis Toi ! Gloire Toi ! Oui, j'tais au nombre des injustes ! " (21 : 87)

Allah dit : Nous l'avons exauc, et nous l'avons prserv de l'affliction : voil comment nous sauvons les croyants. " (21 : 88)

Sauv des entrailles du poisson et de la profondeur des eaux, Jonas rentra son lieu de mission prophtique; et le peuple, repenti en son absence, se rassembla autour de lui et adopta le chemin d'Allah.

QUELQUES REMARQUES

1. Allah dit la fin du rcit de Jonas : "Voil comment nous sauvons les croyants. " Il parat que le rcit de Jonas n'est racont dans le coran que pour dire qu'il s'agit d'une loi divine gnrale et une tradition permanente de Dieu : le sauvetage des croyants en difficult est le programme permanent d'Allah, ce qui est courant dans tous les temps et dans tous les lieux et pour toutes les gnrations.

Il est vident que c'est une bonne nouvelle pour nous tous. Le Saint Prophte () dit : " Voulez-vous que je vous apprenne le 'Nom Sublime d'Allah' ? Chaque fois vous appelez Allah avec ce Nom, Il vous rpondra et exaucera vos prires. C'est la prire mme de Jonas alors qu'il tait dans les tnbres : En vrit, Point de Dieu hormis Toi ! Gloire Toi ! Oui, j'tais au nombre des injustes ! "

Un homme lui demanda : " Ô Envoy d'Allah ! Cette prire est-elle propre Jonas ou elle comprend aussi tous les croyants du monde ? Le Prophte () dit : " N'as-tu pas entendu le reste du verset o Allah dit : "Voil comment nous sauvons les croyants" ?[12]  

2. Les gnostiques ('uraf') accordent une grande importance la prire de Jonas. Ils s'y attachent solidement et l'appellent : " le thikr Ynosyah (invocation Jonasite)."

3. Les prires des Infaillibles ('a) ont une racine coranique : ils sont les enfants du Coran et dots de la connaissance merveilleuse de celui-ci. L'Imam Husayn ('a), citant la prire de Jonas (Ynusyah), dit dans la prire de 'Arafah :

-L ilha ill anta subhnaka inn kuntu min-adh-dhlimn-a

" Point de Dieu hormis Dieu, Gloire Toi, jtais au nombre des injustes.

-L ilha ill anta subhnaka inn kuntu min-al-mustaghfirn-a

$#

Point de Dieu hormis Toi, Gloire Toi, jtais au nombre de ceux qui implorent Ton Pardon.

-L ilha ill anta subhnaka inn kuntu min-al-muwahhidn-a

Point de Dieu hormis Toi, Gloire Toi, jtais au nombre des monothistes.

-L ilha ill anta subhnaka inn kuntu min-al-kh'ifn-a

Point de Dieu hormis Toi, Gloire Toi, jtais au nombre des apeurs [de Ton chtiment].

-L ilha ill anta subhnaka inn kuntu min-al-wajiln-a

Point de Dieu hormis Toi, Gloire Toi, jtais au nombre des effrays [de Ton chtiment],

 

L ilha ill anta subhnaka inn kuntu min-ar-rjn-a

Point de Dieu hormis Toi, Gloire Toi, jtais au nombre de ceux qui ont espoir [en Ta misricorde],

-L ilha ill anta subhnaka inn kuntu min-ar-rghibn-a

Point de Dieu hormis Toi, Gloire Toi, jtais au nombre des aspirants,

-L ilha ill anta subhnaka inn kuntu min-al-muhalliln-a

Point de Dieu hormis Toi, Gloire Toi, jtais au nombre de ceux qui disent (Point de Dieu hormis Toi = l ilha illllh).

-L ilha ill anta subhnaka inn kuntu min-as-s'iln-a

Point de Dieu hormis Toi, Gloire Toi, jtais au nombre de ceux qui sollicitent [Ta misricorde].

-L ilha ill anta subhnaka inn kuntu min-al-musabbihn-a

Point de Dieu hormis Toi, Gloire Toi, jtais au nombre de ceux qui clbrent les louanges [de Dieu].

-L ilha ill anta subhnaka inn kuntu min-al-mukabbirn-a

Point de Dieu hormis Toi, Gloire Toi, jtais au nombre de ceux qui disent  Dieu est le plus Grand .

-L ilha ill anta subhnaka rabb wa rabba b'iy-al-awwalna

Point de Dieu hormis Toi, Gloire Toi, mon Seigneur et le Seigneur de mes premiers pres.

QUELQUES HADITHS SUR LA PRÉCELLENCE DE CETTE PRIÈRE

1. Le Prophte de lIslam () dit : " Tout Musulman qui dira cette prire, sa maladie sera gurie, sinon, il lui sera attribu la rcompense d'un martyr ; et s'il gurit, c'est que tous ces pchs auront t pardonns ".[13]

2. Le Prophte de lIslam () dit : " Voulez-vous que vous enseigne une prire qui puisse ter de vous tout malheur et toute difficult ? " Les compagnons dirent : " Oui ! Ô Envoy d'Allah ! " Il dit : " C'est la prire de Jonas qui fut la proie du poisson : En vrit, Point de Dieu hormis Toi ! Gloire Toi ! Oui, j'tais au nombre des injustes. "[14]

3. L'Imam al-Çdiq ('a) : " Il m'est trange de voir un afflig omettre de dire cette prire : "En vrit, Point de Dieu hormis Toi ! Gloire Toi ! Oui, j'tais au nombre des injustes", alors qu'Allah dit la suite de ce verset : Nous l'avons exauc, et nous l'avons prserv de l'affliction : voil comment nous sauvons les croyants."[15]

4. Le dfunt thologien Shaykh Kulayn dit : Un homme rencontra l'Imam al-Çdiq ('a) Rabdhah (une rgion entre la Mecque et la Mdine) et lui dit : " Que ma vie soit donne pour toi ! Je n'ai pas eu d'enfant jusqu'ici. Que dois-je faire ? "

L'Imam al-Çdiq ('a) lui dit : Quand tu reviens chez ta femme, rcite les versets suivants, tu auras des enfants, si Dieu le veut ! "[16] :

Wa th-n-nni ith thahaba mughdhiban fadhanna an lan naqdara alayhi fa-nd f-dh-dhulumti an l ilha ill anta subhnaka inn kuntu min-adh-dhlimn-a. Fa-stajabn lahu wa najjaynhu min-al-ghammi wa kathlika nunj-l-mu'minn-a

.

Et l'Homme au Poisson Il s'en allait courrouc ; Il pensait que nous ne pourrions rien faire pour lui. Il nous implora dans les tnbres : En vrit, Point de Dieu hormis Toi ! Gloire Toi ! Oui, j'tais au nombre des injustes !"[17]


LA PRIÈRE DES HOMMES DE LA CAVERNE

Nous avons lu et entendu le rcit des hommes de la caverne. Un groupe de jeunes monothistes ne pouvant plus supporter l'ambiance athe de leur socit s'en alla au dsert pour pouvoir adorer Allah librement et se familiariser avec le Trs-Haut. Quand ils parcoururent le chemin et se rfugirent dans la grotte, ils prirent :

Rabban tin mi-l-ladunka Rahmatan wa hayyi lan min amrin rachadan

" Notre Seigneur ! Accorde-nous une misricorde venue de Toi et dispose de notre sort conformment la voie droite ". (18 :10)

Il convient que ceux qui cherchent la misricorde, la foi, le bonheur et la guidance divins rcite beaucoup cette prire.


LA PRIÈRE DU PROPHÈTE CHUAÏB

Ce Prophtes souffrit normment en accomplissant son devoir de guider les gens vers le monothisme. Le peuple de Madian tait au nombre des gars, non seulement en ce qui concernait leurs croyances mais aussi leurs comportements sociaux et leurs moeurs. Ils trichaient aussi dans leurs commerces. Chu'ab commena, sur ordre d'Allah, sa lutte contre les corruptions sociales et conomiques. Il prchait aussi l'adoration de Dieu Unique.

Mais les gens qui s'taient accoutums leurs fausses croyances ne cessaient de dnigrer Chu'ab afin de dfendre leurs traditions ancestrales. Celui-ci leur dit : Je veux seulement vous rformer, autant que je le puisse, et prononait cette prire :

wa m tawfq ill bi-llhi Alayhi tawak-kaltu wa Ilayhi unbu

Le secours ne me vient que de Dieu. Je me confie Lui et je reviens repentant vers Lui. " (11 : 88)

Chu'ab invita son peuple l'adoration de Dieu Unique et se repentir. Il leur rappela le chtiment que durent subir les anciennes nations.

Mais, au lieu de rflchir, ils dirent qu'ils auraient lapid Chu'ab s'il n'avait pas t de leurs proches parents.

La clairvoyance et la campagne culturelle et idologique de Chu'ab continurent, exasprant ainsi ses dtracteurs au point qu'ils le mirent, ainsi que les croyants qui taient avec lui devant un dilemme difficile en lui disant : Nous te chasserons de notre cit, Chuab ! Toi et ceux qui ont cru en mme temps que toi, moins que vous ne reveniez notre religion .  (7 : 88) Chuab dit : " Si nous revenions votre religion, cest que nous aurions forg un mensonge contre Allah. Il ne nous appartient pas dy retourner aprs quAllah nous en a dlivrs. " (7 : 89) 

Il se confia ensuite Dieu :

Wasia Rabbun kulla chayin ilman al-l-lhi tawakkaln Rabbana-f-tah baynan wa bayna qawmin bil-haqqi wa Anta Khayru-l-Ftihn-a

La Science de notre Seigneur s'tend sur toute chose. Nous nous confions Dieu. Notre Seigneur ! Prononce, en toute vrit, un jugement entre nous et Ton peuple. Tu es le meilleur des juges. " (7 : 89).

La prire de Chuab se ralisa et les incrdules furent chtis.

 


LES PRIÈRES DE MOÏSE (Ms)

1. L'histoire de Mose et de Pharaon est une des plus longues histoires racontes dans le Saint Coran. Dans cette histoire les oniromanciens et astrologues dirent Pharaon : Le monde va bientt donner naissance un enfant qui renversera ton trne et ton royaume. Ayqnt entendu cette affreuse nouvelle, Pharaon remuait ciel et terre pour empcher Mose de venir au monde. Mais, par la volont d'Allah et malgr celle de Pharaon, Mose fut n et, ensuite, lev et grandi au sein de la famille mme de Pharaon jusqu' ce qu'il devnt un jeune homme puissant. Allah lui donna la Science et la Sagesse.

Mose entra dans la ville l'insu de ses habitants. Il y trouva deux hommes qui se battaient : un de ses partisans et un de ses adversaires. Celui qui tait de son parti demanda son aide contre celui qui tait au nombre de ses ennemis. Mose administra ce dernier un puissant coup de poing et le tua. Ce faisant, il dit :

Rabbi inn dhalamtu nafs fa-gh-firl

Ô mon Seigneur ! Je me suis fait tort moi-mme, pardonne-moi. " (28 : 16)

Allah lui pardonna. Mose implora encore le Seigneur :

Rabbi bim namta alayya falan akna dhahra-l-lil-mujrimn-a

Mon Seigneur ! Grce aux bienfaits dont Tu m'as combl, je ne serai jamais l'alli des criminels. " (28 : 17)

Il se trouvait dans la ville, le lendemain matin, inquiet et regardant de tous cts, lorsque celui qui, la veille, lui avait demand secours linterpella grands cris : Ô Mose ! Veux-tu me tuer comme tu l'as fait avec que tu as tu hier ? Tu ne veux tre qu'un tyran sur la terre, tu ne veux pas tre au nombre des rformateurs.

Un homme vint en courant des extrmits de la ville. Il dit : Ô Mose ! Les chefs du peuple confrent ton sujet pour te tuer. Va-t'en ! C'est un bon conseil !

Mose sortit, inquiet, se tournant de tous cts, et prie :

Rabbi najjin min-al-qawmidh-dhlimn-a

Mon Seigneur ! Dlivre-moi de ce peuple injuste. " (28 : 21)

Il implora encore Allah, tout en se dirigeant vers Madian :

as Rabb an yahdyan sawas-sabl-i

Il se peut que mon Seigneur me guide sur la voie droite. " (28 : 22)

2. Lorsqu'il arriva au point d'eau de Madian, il y trouva des gens qui abreuvaient leurs troupeaux. Il y trouva aussi deux femmes qui se tenaient l'cart et qui retenaient leurs btes. Il leur demanda : Que faites-vous, vous deux ? Elles dirent : Notre pre est un homme trs g. Nous venons ici pour abreuver nos troupeaux, mais nous ne le ferons pas tant que ces bergers ne sont pas partis. Mose, par devoir divin abreuva leurs btes.

Lorsque les deux femmes partirent, Mose qui tait un tranger dans cette contre, ne savait pas o aller. Aussi se mit-il l'ombre d'un arbre pour se reposer et se remettre de la fatigue de la route. Et comme il n'avait pas de moyens ni de provisions de bouche, il s'adressa Allah :

Rabbi inn lim anzalta ilayya min khayrin faqr-un

Mon Seigneur ! J'ai grand besoin du bien que Tu feras descendre sur moi ! " (28 : 24)

La prire de Mose seront vite exauce. En effet les filles de Chu'ab, arrives chez elles plus vite qu'autre fois, racontrent leur pre l'histoire de l'aide d'un jeune inconnu.

Chu'ab envoya l'une de ses filles pour amener Mose chez eux. Celui-ci vint et fut bien accueilli. Voyant les capacits et la loyaut de Mose, Chu'ab dcida de le marier l'une de ses filles. Mose devint le gendre de Chu'ab et fonda une famille.

Bien que certains rcits hagiographiques mentionnent que Mose avait besoin d'un peu de pain lorsqu'il rcita cette prire, celle-ci n'est pas forcment destine la demande du pain ou de la nourriture dont on a besoin au quotidien ; on peut la faire aussi pour la satisfaction de toutes sortes de besoins. La preuve en est que Mose obtint la satisfaction de ses diffrents besoins aprs ladite prire de demande.

3. Mose devait rester quelques annes Madian suivant l'engagement conclu entre lui et Chu'ab. Aprs avoir termin le temps fix, Mose commena son voyage avec sa famille lorsqu'il aperut un feu du ct du Mont Sina. Il demanda sa famille de demeurer sur place et il se dirigea vers le feu pour en apporter un peu afin d'aider sa famille se rchauffer. Mais, c'tait en fait la Lumire d'Allah le Trs-Haut incarne dans un arbre. Cest l que le plus grand vnement dans la vie de Mose se fit jour : sa mission prophtique. Mose devint Prophte d'Allah et lui fut accord le miracle comme une preuve de sa vracit.

Le dbut de sa mission fut d'aller la Cour royale de Pharaon pour l'avertir et pour le guider vers Allah le Trs-Haut.

Trouvant difficile sa mission, Mose s'adressa Allah et pria :

Rabbi-ch-rahl adr * wa yassirl amr * wahlul uqdatan mi-l-lisn * yafqawh qawl * wajal-l wazran min ahl * Hrna akh * uchdud bih azr * wa achrikhu f amr * kay nusab-bihaka kathran * wa nathkuraka kathran * Innaka kunta bina Baran

* * * * * * * * * * *

"Mon Seigneur ! Soulage ma poitrine ; facilite ma tche ; dnoue le nud de ma langue ; afin qu'ils comprennent ma parole. Donne-moi un assistant de ma famille : mon frre Aaron ; accrois aussi ma force ; associe-le ma tche afin que nous Te glorifiions sans cesse et que, sans cesse, nous T'invoquions. Oui, Tu nous vois parfaitement. " (20 : 25-35)

Dieu dit : " Ô Mose ! Ta prire est exauce. " (20 : 36)

Puis Allah enseigna Mose et Aron la manire de se comporter avec Pharaon et leur dit : " Allez chez Pharaon, il est rebelle ; adressez-lui des paroles courtoises ; peut-tre rflchira-t-il ; ou prouvera-t-il de la crainte. " (20 : 43-44)

Tous deux dirent :

Rabban in-nan nakhfu an yafruta alayn ay- yatgh

Notre Seigneur ! Nous craignons qu'il l'emporte sur nous ou qu'il ne se montre rebelle." (20 : 45)

Dieu dit : Ne craignez rien, oui, Je suis avec vous, J'entends et Je vois. "(20 : 46)

 

 

4-LA PRIÈRE DES MAGICIENS CROYANTS

Mose et Aaron partirent sur l'ordre d'Allah pour la Cour de Pharaon. Ils lui adressrent des propos courtois et lui parlrent de la libration des fils d'Isral, le tourment du Jour de la Rsurrection, la connaissance d'Allah, les dons divins, la mort, et d'autres Signes. Ils lui rvlrent les miracles d'Allah.

Pharaon cria au mensonge et traita de magie les miracles divins, et fixa le jour de la Fte comme un rendez-vous pour lui opposer une magie semblable.

Pharaon rassembla les plus puissants de ses magiciens et leur promit de les placer parmi ses proches sils russissaient vaincre Mose.

Vint le jour de la Fte. Tout le monde fut fidle au rendez-vous pour tre le tmoin du dfi de Mose et Aaron aux plus renomms des magiciens. Ceux-ci commencrent les premiers leur magie d'une faon qui effraya Mose. Allah lui suggra alors : " N'aie pas peur. Tu es le plus fort. Jette ce qui est dans ta main droite : cela va dvorer ce qu'ils ont fabriqu. " (20 : 68-69)

Mose jeta son bton. Voici que ce bton engloutit ce qu'ils avaient fabriqu. Ainsi, la Vrit se manifesta et leurs manuvres furent inutiles. Ainsi, ils furent vaincus et ils se retirrent humilis. " (7 : 117-110)

Pharaon dit : " Croirez-vous donc en lui avant que je vous le permette ? Ceci est une ruse que vous avez imagine dans la ville pour en expulser les habitants. Vous saurez bientt Je vous ferai couper la main droite et le pied gauche, puis je vous ferai tous crucifier. " (7 : 123)

Les magiciens qui avaient cru nouvellement en Dieu dirent :

C'est vers notre Seigneur que nous nous retournons. Tu nous reproches seulement d'avoir cru aux Signes de notre Seigneur lorsqu'ils nous sont parvenus.

Et, s'adressant Dieu, ils implorrent :

Rabban afriq alayn abran wa tawaffan muslimn-a

"Notre Seigneur ! Rpands sur nous la patience ; rappelle-nous, soumis Toi ! " (7 : 126)

5-LA PRIÈRE DES CROYANTS

Mose et son frre Aaron prchrent pour quelque temps le monothisme, la foi, et la lutte pour la libert, mais il y eut trop peu de gens qui crurent : la crainte inspire par Pharaon et son injuste royaut empchrent les gens dpouser la croyance de Mose.

Mose qui ne croyait mme pas en la solidit de foi de ce petit nombre de croyants, dcida de leur remonter le moral et leur dit : Ô mon peuple ! Si vous croyez en Dieu, confiez-vous Lui, si vous Lui tes soumis. Ils dirent : Nous nous confions Dieu

Et s'adressant Dieu, il prie:

Rabban l tajaln fitnata-l-lil qawmidh-dhlimn-a * wa najjin bi-Rahmatika min-al-qawmi-l-kfirn-a

*

"Ô notre Seigneur ! Ne nous dsigne pas ce peuple injuste pour susciter en lui la tentation de nous nuire. Dlivre-nous, par Ta misricorde, de ce peuple incrdule. " (10 : 84-86)

6-Mose continuait son prche pour convier les gens l'adoration de Dieu Unique, mais peu de gens croyaient en sa foi. De l'autre ct, Pharaon et son froce royaume ajoutaient leurs pressions sur Mose et Aaron. Mais les violences des partisans de Pharaon et l'garement du peuple ne pouvaient constituer aucun obstacle devant la mission divine de Mose. Ainsi, il dit avec une parfaite foi et dtermination :

ufaw-widhu amr il-llhi inna-llha barun bil-ibd-i

Je confie mon sort Dieu. Dieu voit parfaitement Ses serviteurs. " (40 :44)

La richesse et le pouvoir absolu de Pharaon avaient aveugl les yeux du peuple. Celui-ci, candide et ayant un esprit born, se faisait une comparaison entre Mose et les croyants, d'une part, et Pharaon et son royaume, d'autre part. Cela allait de soi que quand leur but recherch n'tait que de considrer les apparences matrielles, tout le monde se tournait automatiquement vers Pharaon. Car celui-ci tait le roi le plus mondain et le plus cupide, alors que Mose et Aaron n'taient que le Messager de la foi, de la justice et de la libert.

Voyant la richesse et le pouvoir de Pharaon comme le plus grand obstacle la voie du peuple pour qu'il ait foi en Dieu, Mose dit lors de son entretien intime avec Allah : Notre Seigneur ! Tu as donn Pharaon et ses conseillers des parures et des biens dans la vie de ce monde, afin, notre Seigneur, qu'ils s'cartent de ton chemin.

Et il pria :

Rabbin-tmis al amwlihim wa-chdud al qulbihim fal yu'min hatt yaraw-al-athb-al-alm-a

"Notre Seigneur ! Anantis leurs richesses ; endurcis leurs curs, afin qu'ils ne croient pas jusqu'au moment o ils verront le chtiment douloureux. " (10 : 88)

UNE REMARQUE :

Aprs cette prire, Allah dit : " Votre prire est exauce. " (10 : 89)

En commentaire de ce verset, l'Imam al-Çdiq ('a) a dit : " Cette prire ne fut exauce que quarante ans aprs."[18] Nous comprenons, grce ce hadith, que parfois, il se peut que notre prire, tarde tre exauce, pour une bonne raison que seul Allah connat. Nous ne devons pas donc nous dsesprer, mais garder encore l'espoir en la Misricorde et en la Faveur d'Allah, pour que notre prire soit exauce.

L'Imam al-Çdiq ('a) dit : " Je m'tonne pourquoi une personne contre qui l'on complote et qu'on veut tromper ne dise pas : "Je confie mon sort Dieu. Dieu voit parfaitement Ses serviteurs". Car cest aprs cette prire justement que Dieu dlivra Mose des ruses et intrigues de Pharaon. "

7. Le jour o Mose veut aller au Mont Sina pour y passer quarante jours afin de rencontrer son Seigneur, il se fait remplacer par son frre Aaron auprs de son peuple.

Mose se rend sa destination. L il veut voir son Seigneur. Celui-ci lui dit : " Tu ne Me verras pas, mais regarde vers le Mont : s'il reste immobile sa place, tu Me verras. " (7 : 143)

Mais lorsque son Seigneur se manifesta sur le Mont, celui-ci se mit en miettes et Mose tomba foudroy. Lorsqu'il se fut ressaisi, il dit :

Subhnaka tubtu ilayka wa ana awwal-ul muminn-a

Gloire Toi ! Je reviens Toi ! Je suis le premier des croyants ! " (7 : 143)

8. Une fois la rencontre avec Dieu accomplie, Mose revint son peuple. Lorsqu'il s'aperut de l'adoption du veau par son peuple au lieu d'Allah, il devint courrouc et afflig, mit les Tables par terre et se disputa avec Aaron. Celui-ci lui dit : " Ô fils de ma mre ! Le peuple m'a humili et ils ont failli me tuer. " (7 : 150)

 

Mose s'adressa alors Dieu en ces tremes :

Rabbi-ghfirl wa li-akh wad-khiln f Rahmatika wa Anta Arhamur-Rhimn-a

Mon Seigneur ! Pardonne-moi, ainsi qu' mon frre ; fais-nous entrer dans Ta misricorde. Tu es le plus misricordieux de ceux qui font misricorde. " (7 : 151)

9. Mose choisit soixante-dix hommes, parmi son peuple, pour assister de nouveau la rencontre de son Seigneur. Quand ils arrivrent la rencontre, un cataclysme les emporta de telle sorte qu'ils pensaient que leur vie tait arrive son terme.

Mose se dirigea alors vers Allah et dit :

Rabbi law chita ahlaktahum-min qablu wa iyyya atuhlikun bim faala-s-sufahu minn in hya ill Fitnatuka tudh-dhillu biha man tachu wa tahd man tachu Anta Waly-yun fagh-fir lan war-hamn wa Anta Khayru-l-Ghfirn-a * waktub lan f hthihid-duny hasanatan wa fi-l-khirati inn hudn ilayka

*

Mon Seigneur ! Si Tu l'avais voulu, Tu les aurais dj fait prir, et moi avec eux. Nous feras-Tu prir pour les mauvaises actions commises par ceux des ntres qui sont insenss ? Ce n'est qu'une preuve de Ta part. Tu gares ainsi qui Tu veux et Tu diriges qui Tu veux. Tu es notre Matre. Pardonnes-nous ! Fais-nous misricorde ! Tu es le meilleur de ceux qui pardonnent. Destine pour nous des bienfaits dans ce monde et dans l'autre monde. Nous revenons Toi !  (7 : 155-156)

10. La mer se retira pour Mose et pour les fils d'Isral afin de les laisser passer pied sec. Mais les armes de Pharaon prirent dans les eaux qui avaient repris leur cours normal. Mose dit son peuple : Ô mon peuple ! Souvenez-vous de la grce de Dieu votre gard, quand Il a suscit parmi vous des Prophtes ; quand Il a suscit pour vous des rois ! Il vous a donn ce qu'il n'avait donn nul autre parmi les mondes. Ô mon peuple ! Entrez dans la Terre sainte que Dieu vous a destine  Ils dirent : Ô Mose ! Un peuple d'hommes trs forts rside en ce pays. Nous n'y entrerons pas tant qu'ils n'en sont pas sortis. S'ils en sortent, nous y entrerons Mets-toi en marche, toi et ton Seigneur ; combattez tous deux ; quant nous, nous resterons ici. " (5 : 20-24)

Mose, voyant tous ses efforts chous dans la guidance du peuple quil voulait dlivrer du mal de Pharaon, fit cette prire :

Rabbi inn l amliku ill nafs wa akh fafruq baynan wa bayna-l-qawmi-l-fsiqn-a

Mon Seigneur ! Je n'ai de pouvoir que sur moi-mme et sur mon frre. Éloigne de nous ce peuple pervers. " (5 :25)

Allah lui dit : Ce pays leur est interdit ; ils erreront sur la terre durant quarante ans. Ne te tourmente donc pas pour ce peuple pervers. " (5 :26)


LA PRIÈRE DES FILS D'ISRAËL

(Ban Isr'l)

Mose avait, dans son absence, dsign Aaron comme son remplaant. Celui-ci s'acquitta hardiment de sa responsabilit et essaya de guider le peuple.

Lorsque Mose alla au Mqt (la rencontre "d'Allah"), les sceptiques, voyant Aaron tout seul, commencrent faire des malices. Samiri fit de leurs parures le corps d'un veau mugissant que le peuple adorait. Quand ils se reconnurent coupables et qu'ils s'aperurent de leur garement, ils dirent : 

Lai-l-lam yarhamn Rabbun wa yaghfir lan lanaknan-na mina-l-khsirn-a

"Oui, si notre Seigneur ne nous fait pas misricorde, s'Il ne nous pardonne pas, nous serons au nombre des perdants" (7 :149) 


LA PRIÈRE DE LA FEMME DE PHARAON

La sourate " Tahrm " (L'Interdiction) parle de l'infidlit de certaines femmes du Saint Prophte, Muhammad (). Dieu a propos en exemple aux incrdules la femme de No et la femme de Loth. Elles vivaient toutes deux sous l'autorit de deux hommes justes d'entre les servinteurs dAllah ; mais au lieu de tirer avantage de ce sain environnement pour se perfectionner morqlement, elles au contraire trahirent les deux prophtes et devinrent au nombre des gens de l'Enfer. On leur a dit : "Entrez toutes deux dans le Feu avec ceux qui y pntrent". (66:10) Dieu a propos en exemple aux croyants la femme de Pharaon, quand elle dit :

Rabbi-b-ni l indaka baytan fi-l-jannati wa najjin min Firawna wa amalih wa najjin mina-l-qawmidh-dhlimn-a

" Mon Seigneur ! Construis-moi, auprs de Toi, une maison dans le Paradis. Sauve-moi de Pharaon et de son uvre. Sauve-moi du peuple injuste. " (66 :11)

On dit que quand Pharaon comprit le monothisme de son pouse, il ordonna de la torturer jusqu' ce qu'elle rendt la vie sous ces supplices.

L'Envoy d'Allah, Muhammad (), a dit : Trois personnes ne firent pas preuve de l'incroyance mme lespace dun clin d'il : le croyant de Al-Ysn, Ali Ibn Ab Tlib ('a) et Asyah (la femme de Pharaon).[19]

Dans un autre hadith, le Prophte () a dit : Asyah est l'une des quatre meilleures femmes du Paradis.


LES PRIÈRES DU PROPHÈTE ZACHARIE (Zakariyy) POUR AVOIR UN ENFANT

Zacharie tait un autre Prophte de Dieu. Il passa toute une vie propager le monothisme et l'adoration de Dieu Unique parmi son peuple et le guider vers la voie droite. Une fois vieilli, il crut que sa mort tait proche et une tristesse pnible pntra son cur.

C'tait le manque d'enfant qui le tourmentait et parce qu'il n'y avait personne parmi ses proches qui pourrait continuer sa voie; il craignait que le flambeau de la guidance, patrimoine familial qui lui tait transmis par ses anctres, ne ft teint.

Sa vieillesse en plus de la strilit de sa femme ne l'ont pas fait, par contre, perdre l'espoir en Allah et en Ses grces. Il pria Allah de satisfaire ses besoins et ses vux diverses occasions comme on le voit dans trois endroits du Saint Coran :

A) Anne, femme de 'Imrn, fit vu de rendre son enfant, si Allah lui en donnaitun, le serviteur de Jrusalem. Aprs avoir mis sa fille au monde, elle dit : Mon Seigneur ! J'ai mis au monde une fille Dieu savait ce qu'elle avait enfant : un garon n'est pas semblable une fille Je l'appelle Marie, je la mets sous ta protection, elle et sa descendance, contre Satan, le rprouv. " (3:36)

Son Seigneur accueillit la petite fille en lui faisant une belle rception ; Il l'a fait crotre d'une belle croissance et Il la confia Zacharie.

Zacharie lui fit une Temple. Chaque fois il allait la voir, dans le Temple, il trouvait auprs d'elle la nourriture ncessaire, et il lui demandait : " Ô Marie ! D'o cela te vient-il ? "Elle rpondait : " Cela vient de Dieu : Dieu donne, sans compter, Sa subsistance qui Il veut ". (3:37)

Le culte dvou, sa spiritualit et son excellence extasirent Zacharie.

Alors il invoqua son Seigneur et pria :

Rabbi hab l mi-l-Ladunka thur-ryatan tayyibatan Innaka Sam-ud-du

Mon Seigneur ! Accorde-moi, venant de Toi, une excellente descendance. Tu es, en vrit, Celui qui exauce la prire de demande. " (3 :38)

Tandis qu'il priait debout dans le Temple, les anges lui crirent : Dieu t'annonce la bonne nouvelle de la naissance de Jean : celui-ci dclarera vridique un Verbe manent de Dieu ; un chef, un chaste, un Prophte parmi les justes.

Zacharie dit : Comment aurais-je un garon ? La vieillesse m'a atteint et ma femme est strile.

Il dit : Il en sera ainsi, Dieu fait ce qu'il veut.

B) Nous lisons au dbut de la sourate "Maryam" (Marie) : Rcite de la misricorde de ton Seigneur envers Son serviteur Zacharie. Lorsqu'il invoqua Son Seigneur d'une invocation secrte, il dit :

Rabbi inn wahana-l-adhmu minn wach-taalar-rasu chayban wa lan akun bi-duika Rabbi chaqyan * wa inn khiftu-l-mawlya min war wa knat-imraat qiran fahab l mi-l-Ladunka walyan * yarithun wa yarithu min Âli Yaqba wajalhu Rabbi radhyan

* *

"Mon Seigneur ! Mes os sont affaiblis, ma tte a blanchi. Mon Seigneur ! Jamais en Te priant, je n'ai t malheureux ! Je crains le comportement de mes proches aprs ma mort. Ma femme est strile ; accorde-moi cependant un descendant venant de Toi. Il hritera de moi ; il hritera de la famille de Jacob. Mon Seigneur ! Fais qu'il Te sois agrable !" (19:4-6)

Allah dit : "Ô Zacharie ! Nous t'annonons la bonne nouvelle d'un garon ; son nom sera Jean. Nous ne lui avons donn aucun homonyme dans le pass"

Zacharie dit : " Mon Seigneur ! Comment aurais-je un garon ? Ma femme est strile et j'ai atteint l'ge de la dcrpitude. Il dit : C'est ainsi : Ton Seigneur a dit : Cela M'est facile : Je t'ai cr autrefois, alors que Tu n'tais rien."

Allah accorda Jean Zacharie avec un Livre et de la Sagesse.

C) Dans la sourate "Anby' " (Les Prophtes), Allah en parlant de Zacharie dit : Et Zacharie Il implora Son Seigneur :

Rabbi l tathirn fardan wa Anta Khayru-l-Writhn-a

" Ne me laisse pas seul ! Tu es le Meilleur des Hritiers." (21:89)

Allah dit : "Nous l'avons exauc ; Nous lui avons donn Jean ; Nous avons rendu son pouse capable d'enfanter. Ils s'empressaient de faire le bien, ils nous invoquaient avec amour et crainte. Ils taient humbles devant nous."

QUELQUES HADITHS A PROPOS DE CE DU'A':

1. Nous lisons dans l'histoire : Chaque fois le Saint Prophte () envoyait Ali ('a) aux champs de bataille, il priait Allah et disait :

" Mon Seigneur ! Ne me laisse pas seul ! (A savoir : Ne me prive pas de Ali) Tu es le Meilleur des Hritiers."[20]

2. Le dfunt Shaykh Kulayn cite Hrith Nar qui dit: " Je dis l'Imam al-Çdiq ('a) : Toute ma gnration est abolie et je n'ai maintenant aucune progniture (A savoir : apprend-moi une prire grce laquelle je puisse engendrer un enfant)".

L'Imam ('a) dit : " Dis ce du'' dans la sajdah (prosternation pendant la Prire) :

"Mon Seigneur ! Accorde-moi, venant de Toi, une excellente descendance. Tu es, en vrit, Celui qui exauce la prire. " avec cette prire :

" Mon Seigneur ! Ne me laisse pas seul ! Tu es le Meilleur des Hritiers."

Hrith dit : "Je fis comme l'Imam ('a) m'avais command. Je rcitai ces deux versets-prires dans la sajdah. Allah m'accorda deux fils que je nommai Ali et Husayn."[21]

3. Ali ibn Muhammad Çamr Ktib dit : " Je me mariai avec la fille de Ja'far ibn Muhammad Ktib. Je l'aimais beaucoup, mais je ne pus engendrer aucun enfant avec elle. J'allai auprs de l'Imam al-Hd ('a) et je lui racontai mon histoire. Il sourit et me dit : Achte une bague chaton turquoise et cris sur lui :

" Ne me laisse pas seul ! Tu es le Meilleur des Hritiers." (21:89)

Çamr dit : "Je suivis les conseils de l'Imam ('a) et, pass un an, mon pouse mit au monde un garon." [22]

Il y a aussi d'autres rcits propos de la manire de demander des enfants Allah, le Trs-Haut. [23]


LA PRIERE DE LA MERE DE MARIE (Mariyam)

Anne tait l'pouse de 'Imrn et tous les deux taient monothistes. Quand Anne devint enceinte, elle fit vu de faire de son enfant le serviteur de la Maison sacre (Jrusalem). Elle, qui attendait un fils, mis au monde une fille. Elle appela celle-ci Marie et le Prophte Zacharie, le Noble de Jrusalem et le mari de l'oncle de Marie accepta de mettre celle-ci sous sa tutelle. Marie, grandissant, reut les enseignements divins et donna naissance Jsus, sans s'tre marie et avec le soufflement de l'Esprit d'Allah.

Allah rappelle ainsi la prire d'Anne, la mre de Marie et l'pouse de 'Imrn, qui dit :

Rabbi inn nathartu Laka m f batn muhar-raran fataqabbal min Innaka Antas-Sam-ul-Alm-u

Mon Seigneur ! Je Te consacre ce qui est dans mon sein ; accepte-le de ma part. Tu es, en vrit, Celui qui entend et qui sait. " (3 : 35)

Son Seigneur accueillit la petite fille en lui faisant une belle rception.


LA PRIERE DES APOTRES DE JESUS

Jsus ('Îs ibn Mariyam) fut choisi parmi les fils dIsral comme Prophte. Ceux-ci, chicaneurs, ennuyaient beaucoup Jsus. Les miracles de Jsus ne les rveillrent pas et ils s'obstinaient sans cesse dans leur mcrance.

Jsus, constatant leur incrdulit, demanda : Qui sont mes auxiliaires dans la voie de Dieu ?"

Les aptres rpodirent : Nous sommes les auxiliaires de Dieu ; nous croyons en Dieu ; sois tmoin de notre soumission. Et ils ajoutrent :

Rabban Âmann bim anzalat wat-tabana-r-Rasla faktubn maach-chhidn-a

" Notre Seigneur ! Nous avons cru ce que Tu nous as rvl ; nous avons suivi le Prophte ; inscris-nous donc parmi les tmoins. " (3 : 53)


LA PRIERE DE JESUS

Dans la dernire prire, nous avons dit que Jsus constata l'incrdulit des fils d'Isral et demanda de laide au peuple. Les aptres dirent : Nous sommes les auxiliaires de Dieu

Cependant, ceux-ci n'aidaient pas facilement Jsus et ils avaient des rclamations futiles. Les aptres dirent : Ô Jsus, fils de Marie ! Ton Seigneur peut-Il, du ciel, faire descendre sur nous une M'idah (Table servie) ? Il dit : " Craignez Dieu, si vous tes croyants !  Ils dirent : Nous voulons en manger et que nos curs soient rassurs ; nous voulons tre srs que tu nous as dit la vrit, et nous trouver parmi les tmoins ".

Jsus, fils de Marie se mit alors prier :

Allhumma Rabban anzil alayn midatan mina-s-sami taknu lan dan li-awwalin wa khirin wa Âyatan Minka war-zuqn wa Anta Khayrur-Rziqn-a

"Ô Dieu, notre Seigneur ! Du ciel, fais descendre sur nous une Table servie ! Ce sera pour nous une fte, pour le premier et le dernier d'entre nous et un Signe venant de Toi. Pourvois-nous des choses ncessaires la vie, Tu es le Meilleur des dispensateurs de tous les biens. " (5 : 114)

Allah dit : Ô Jsus, fils de Marie ! Moi, en vrit, Je la fais descendre sur vous, et Moi, en vrit, Je chtierai d'un chtiment dont Je n'ai encore chti personne. 


LA PRIÈRE DES COMBATTANTS CROYANTS QUI FIRENT LA GUERRE SAINTE EN COMPAGNIE DES PROPHETES

Lorsque Allah, le Trs Haut, voulait rconforter les combattants croyants, leur apprendre la juste manire de combattre, rveiller en eux la confiance en Lui, leur inspirer Son adoration, leur montrer la meilleure rsistance, la patience et la fermet, et leur rapporter les prires des combattants et martyrs dans Son chemin, Il dit :

"Combien de Prophtes ont combattu, en ayant avec eux de nombreux disciples ; ils ne se sont pas laiss abattre par les difficults qu'ils rencontraient dans la voie de Dieu. Ils n'ont pas faibli, ils n'ont pas cd. Dieu aime ceux qui sont patients leur seule rponse tait cette prire : 

Rabbanagh-fir lan thunban wa isrfan f amrin wa thabbit aqdman wan-urn ala-l-qawmi-l-kfirn-a

Notre Seigneur ! Pardonne-nous nos pchs et nos excs dans nos conduites. Affermis nos pas. Secours-nous contre le peuple incrdule. " (3 : 147)

Dieu leur donna donc la rcompense de ce monde, ainsi que la meilleure rcompense de la vie future. Dieu aime ceux qui font le bien


LA PRIÈRE DES PROPRIÉTAIRES DU JARDIN BRÛLÉ

Il y a trs longtemps, un homme croyant vivait au Ymen. Il avait un trs grand jardin et des terres trs tendues. Au temps de la rcolte, les pauvres et les plus dmunis passaient son jardin pour prendre une petite subsistance. Lorsque le pre dcda, ses enfants ne donnrent rien aux indigents. Le temps de la rcolte arriva et ils se dirent : Nous partons le matin de bonne heure pour procder la rcolte et vite, avant que les pauvres s'aperoivent de la rcolte, nous retournerons chez nous. Ils jurrent de faire leur rcolte au matin, mais sans tenir compte subordonner leur serement la Volont divine. La mme nuit, une calamit envoye par leur Seigneur les surprit tandis qu'ils dormaient et ce fut, au matin, comme si tout avait t ras. Lorsqu'ils virent ce qui tait arriv, ils dirent : Nous sommes srement gars et nous sommes ruins ! Le plus modr d'entre eux dit : Ne vous avais-je pas avertis ? Si seulement vous aviez rendu gloire Dieu ! Ils dirent :

Subhna Rabbin inn kunn dhlimn-a

"Gloire notre Seigneur ! Oui, nous avons t injustes. " (68 : 29)

Et ils se tournaient les uns vers les autres et se faisant mutuellement des reproches, ils dirent :

 

 

as Rabbun ay-yubdilan khayran minh inn il Rabbin rghibn-a

"Mais il se peut que notre Seigneur nous donne en change quelque chose de meilleur que ceci. Nos dsirs se portent ardemment vers notre Seigneur !" (68 : 32)


LES PRIERES ENSEIGNÉES PAR LE PROPHÈTE MUHAMMAD (Ç)

1. Allah le Trs-Haut donne de divers enseignements son Prophte, Muhammad () dans la sourate " Zumar " (Les Groupes). L'un d'entre eux est cette prire. Allah dit son Prophte () de prier ainsi :

Allhumma Ftira-s-samwti wa-l-ardhi lima-l-ghaybi wach-chahdati Anta tahkumu bayna ibdika f m kn fhi yakhtalifn-a

" Ô Dieu ! Crateur des cieux et de la terre, qui connat ce qui est cach et ce qui est apparent ; Tu jugeras entre Tes serviteurs et Tu trancheras leurs diffrends. " (39 : 46)

2. Les ennemis du Prophte Muhammad () taient trs obstins et violents et cherchaient toujours des chappatoires pour s'enfuir devant la Vrit et tromper les gens du chemin droit ; mais chaque fois, ils recevaient une rponse convaincante et logique de la part du Prophte (). Plusieurs fois, celui-ci attendait une rponse convenable de la part d'Allah pour, d'une part, rpondre aux ennemis et, d'autre part, affermir sa rsolution. A la fin de la sourate " Les Prophtes ", tout en faisant rponse aux infidles, Allah enseigna ceci Son Prophte () :

Allhumma Ftira-s-samwti wa-l-ardhi lima-l-ghaybi wach-chahdati Anta tahkumu bayna ibdika f m kn fhi yakhtalifn-a

" Mon Seigneur ! Juge selon la Vrit ! Notre Seigneur est Celui qui fait misricorde. C'est Lui dont on implore le secours contre ce que vous inventez. " (21 : 112)

3. Allah dit encore son Prophte () de prier ainsi :

Rabb-ighfir warham wa Anta Khayru-r-Rhimn-a

"Mon Seigneur ! Pardonne et fais misricorde ! Tu es le meilleur des misricordieux !" (23 : 118)

Quoique Allah n'ait pas mentionn dans ce verset celui qui doit recevoir Sa misricorde, mais nous comprenons la lumire d'autres versets et preuves que c'est pour lui-mme et tous les musulmans que l'Envoy d'Allah, Muhammad (), demande pardon et misricorde. Puisque Muhammad () est un exemple pour tous les croyants, nous devrons avons recours, nous aussi, cette prire de demande et disons : "Mon Seigneur ! Pardonne et fais misricorde ! Tu es le meilleur des misricordieux !"

4. Allah le Tout-Puissant dit au Prophte Muhammad () : Ne te hte pas dans la rcitation, avant que sa rvlation soit acheve pour toi. Dis :

Rabbi zidn ilman

"Mon Seigneur ! Augmente ma science ! " (20 : 114)

Sachant que notre Prophte () est le plus sage de toute la cration, et pourtant Allah lui ordonne de faire cette prire, nous devrions a fortiori, nous qui navons mme pas un atome de la connaissance prophtique, en faire ntre pour demander Allah d'augmenter notre science.

Le Prophte () a dit : Maudit soit le lever du soleil si un jour passe sans que je ne voie ma science augmente.[24]

5. Nous sommes musulmans et suivons le Coran : le Livre qui commence par : par le nom de Dieu, le Tout-Misricordieux et Trs-Misricordieux, et ensuite par : La louange est Dieu, le Seigneur de [tous] les mondes.

Le Prophte de l'Islam () a dit encore : Tout travail ne commenant pas par au nom de Dieu  et  la louange Dieu , n'aura pas un bel aboutissement.

Dans la sourate " Asr " (Le Voyage Nocturne), Allah enseigne une prire au Prophte Muhammad () pour qu'il la prononce chaque fois qu'il dcidait de commencer une chose :

Rabbi-d-khiln mudkhala idqin wa akhrijn mukhraja idqin wajal-l mi-l-Ladunka sultnan-naran

" Mon Seigneur ! Fais-moi entrer d'une entre conforme la justice, fais-moi sortir d'une sortie conforme la justice. Accorde-moi, de Ta part, une autorit qui me protge." (17 : 80)

Cette prire coranique est rciter avant de commencer toute chose pour que celle-ci ait un aboutissement bon et russi. On lit dans l'histoire de l'Islam que le Prophte () rcita cette prire lors de la conqute de la Mecque.

L'Imam Ali ('a) dit : Rcite cette prire quand tu es dans une situation terrible.[25]

6. Le Prophte Muhammad () dit : Ni moi ni aucun des anciens Prophtes n'avons rapport un message si sublime et riche que celui du Tawhd (monothisme).

Comme le message de Tawhd tait de poids, il faisait l'objet essentiel des enseignements des Prophtes ; notre Prophte () aussi parlait beaucoup au peuple pour lui faire connatre ce message. Il rappelait aux gens les Signes et leur recommandait de l'couter avec rflexion. Dans la sourate " Shur " (La Dlibration) : Allah enseigne cette prire son Prophte () :

Thlikum-ullhu Rabb Alayh tawakka-l-tu wa Ilayhi unb-u

"Tel est Dieu, mon Seigneur ! Je me confie Lui ! Je reviens repentant vers Lui."(42 :10)

7. La louange Allah est l'un des enseignements divins dans le Coran ; un autre enseignement en est le beau rappel des Prophtes et Proches-Amis d'Allah : les guides de l'humanit vers la pit, la puret, la justice et le monothisme ; ceux qui ont t les lites de Dieu et Ses flambeaux pour guider les autres vers Allah et le Jour de la Rsurrection. Allah demande Muhammad () de dire :

Al-Hamdu lillhi wa salmun al ibdihi-l-lathn-ataf

"Louange Dieu ! Paix sur Ses serviteurs qu'Il a choisis." (27: 59)

8. L'adoration de Dieu et l'uvre de service divin ont t les plus importants messages des Prophtes clestes. La base de la mission de notre Prophte, Muhammad (), tait aussi l'adoration de Dieu Unique. Il essaya de donner aux peuples une image juste et correcte de l'Unit de Dieu dans Son Etre et dans Ses Attributs, et de leur faire connatre celle-ci tout en les cartant de toute sorte de superstition. Il y a dans le Saint Coran plus de versets sur le Tawhd (Unit de Dieu/Monothisme) que sur tous autres thmes abords. Chaque fois que le peuple ignorant trouvait quelques prtextes pour justifier ses mauvaises conduites, le Prophte () lui donnait, avec patience, des rponses convenables et convaincantes. Une fois sur la commande d'Allah, il rcita l'attention des gens ce verset coranique comme rponse leur question :

Al-Hamdu lillhi-l-lath lam yattakhith waladan wa lam yaku-l-lahu charkun fi-l-mulki wa lam yaku-l-lahu walyum-minath-thulli wa kabbirhu takbran

"Louange Dieu ! Il ne S'est pas donn de fils ; Il n'a pas d'associ en la royaut. Il n'a pas besoin de protecteur pour Le dfendre contre l'humiliation. Proclame hautement Sa grandeur !" (17: 111)

L'Envoy d'Allah, Muhammad (), a dit : Rcitez le Verset de Dignit. On lui demanda ce que c'tait le Verset de Dignit. Il dit : Louange Dieu ! Il ne S'est pas donn de fils (le verset prcit).

9. Les gens pervers gnaient beaucoup le Prophte Muhammad (). Chaque fois la pression morale et ngative sur le Prophte () s'intensifiait par les ennemis, Allah lui apportait soulagement et consolation.

Une fois, lors de la conclusion de la Paix de Hudaybyah, en rdigeant le trait de paix, les Quraysht lempchrent de commencer le trait par la formule : "Au nom de Dieu, le Tout-Misricordieux et Trs-Misricordieux", mais par : Bismika Allhumma ("Par Ton nom, mon Dieu"; comme on crivait l'Ere d'Ignorance) ; et une autre fois en crivant la formule : "L'Envoy d'Allah", aprs le nom de Muhammad ; ils supprimrent ainsi ce titre prophtique. Du fait que leur animosit lui sapait le moral, Allah lui demandait, pour le soulager, de dire :

Huwa Rabb l ilha ill Huwa Alayhi tawakkaltu wa ilayhi matb-i

"C'est Lui, mon Seigneur ! Il n'y a de Dieu que Lui ! Je me confie en Lui ; vers Lui est mon retour." (13 : 30)

10. L'un des enseignements importants de Dieu au Prophte Muhammad () est de dire :

inna alt wa nusuk wa mahyya wa mamt lillhi Rabb-il-lamn-a

"Oui, ma Prire, mes pratiques religieuses, ma vie et ma mort appartiennent Dieu ; le Seigneur des mondes." (6 : 162)

11. Les Munfiqn (hypocrites) incommodaient beaucoup le Prophte Muhammad () ; leurs langues professaient la foi en Islam mais pas leurs curs. Ils cherchaient tout le temps rompre leur engagement et ergoter. Allah mettait Son Prophte () au courant de leurs ruses. Nous voyons, par consquent, plusieurs versets coraniques propos de ces pratiques et plans des hypocrites. Bien qu'ils vissent que le Prophte () tait bien au courant de leurs mdisances, au lieu d'amender leurs mauvaises actions, ils essayaient de changer leurs tactiques, et ils se mirent parler par allusions, insinuations et sous-entendus. Allah informait, cette fois aussi, Son Prophte () et lui enseignait la prire suivante chaque fois qu'ils se dtournaient de lui :

Hasbyallhu l ilha ill Huwa Alayhi tawakkaltu wa Huwa Rabbu-l-Archi-l-adhm-i

"Dieu me Suffit ! Il n'y a de Dieu que Lui ! Je me confie entirement Lui ! Il est le Matre du Trne immense !" (9 : 129)

Le Prophte () a dit : Quiconque rcite cette prire sept fois le matin et sept fois le soir, ses plus grands vux seront exaucs.[26]

'Abdallah ibn Abbas a dit : C'tait la prire du Prophte Abraham lorsqu'on voulait le prcipiter dans la fournaise ; c'tait aussi la prire du Prophte Muhammad () lorsque ses ennemis l'avaient encercl. [27]

12. Nous constatons, dans le Coran, la prsence de versets dans lesquels Allah a enseign certaines prires Son Prophte (). Bien que ces prires fussent destines essentiellement Muhammad (), elles servent en ralit tous les tre humains, car le Prophte constituait un bel exemple suivre pour tous les hommes.

L'une de ces prires enseignes par Allah Son Prophte () est la suivante :

Allhuma Mlika-l-Mulki tutil-Mulka man tachu wa tanziul-Mulki mimman tachu wa tuizzu man tachu wa tuthillu man tachu bi-yadika-l-khayru innaka al kulli chayin Qadrun * tliju-l-layla fin-nahri wa tlijun-nahri fi-l-layli wa tukhriju-l-hayya mina-l-mayyiti wa tukhriju-l-mayyata mina-l-hayyi wa tarzuqu man tachu bi-ghayri hisbin

*

"Ô Dieu ! Souverain du Royaume : Tu donnes la royaut qui Tu veux et Tu enlves la royaut qui Tu veux. Tu honores qui Tu veux et Tu abaisses qui Tu veux. Le bonheur est dans Ta main, Tu es, en vrit, puissant sur toute chose. Tu fais pntrer la nuit dans le jour et Tu fais pntrer le jour dans la nuit. Tu fais sortir le vivant du mort et Tu fais sortir le mort du vivant. Tu donnes le ncessaire qui Tu veux, sans compter." (3 : 26-27)

DEUX HADITHS :

1. Le Prophte de l'Islam () a dit : Ism A'zam[28] c'est dans cette prire : "Ô Dieu ! Souverain du Royaume : Tu donnes sans compter."[29]

2. Ma'th ibn Jabal dit : Il tait un vendredi o je ne pus accomplir la Prire de Vendredi en compagnie du Prophte (). Quand il me vit, il me demanda : Ô Ma'dh ! Qu'est-ce qui t'a empch d'accomplir la Prire de Vendredi ? Je dis : Ô Envoy d'Allah ! Je dois quelques pices d'or Yhann Yahd depuis longtemps. Il tait venu ma porte pour que je lui paye sa dette ; je n'avais rien lui payer et c'est pourquoi je ne sortis pas ! Le Prophte () dit : Ma'th, veux-tu qu'Allah rgle ta dette pour toi ? Je dis : Oui. L'Envoy de Dieu () dit : Rcite le verset de "Ô Dieu ! Souverain du Royaume : Tu donnes sans compter." jusqu' la fin et dis ensuite :

Y Rahmnad-duny wa-l-khirati wa Rahmihum tut minhum m tachu wa tamnau m tachu , iqdhi ann dayn

"Ô le Tout-Misricordieux de ce monde et de l'autre et leur Trs-Misricordieux ! Tu en accordes ce que Tu veux, et Tu en interdits ce que Tu veux ; dsendette-moi. "

13. Allah le Trs-Haut enseigna au Prophte Muhammad () la faon de parler aux incroyants et celui-ci s'excuta ; mais une fois cette faon de parler resta inutile, et les incroyants s'obstinaient encore dans leur ignorance et garement, Allah apprit alors la prire suivante Son Prophte () :

Rabbi imm turyann m yadn-a * Rabbi fal tajaln fi-l-qawmidh-dhlimn-a

*

"Mon Seigneur ! Si jamais Tu me montres ce qui leur est promis ; mon Seigneur, ne me place pas parmi le peuple des injustes." (23 :93-94)


ISTIÂTHAH  ()

Istithah consiste prendre refuge auprs du Tout-Puissant Allah contre le mal des malfaiteurs.

Allah le Trs-Haut demanda Son Prophte () plusieurs reprises dans le Coran de prendre refuge auprs de Lui contre les tentations des dmons.

Dans les deux sourates " Fuilat " (Les Versets Clairement Exposs) et " A'rf ", Allah dit Son Prophte () : Si le dmon t'incite au mal, cherche la protection de Dieu : Il est Celui qui entend et qui sait tout. Ou dans la sourate " Mu'minn " (Les Croyants), Il lui demande de dire :

Rabbi adhu Bika min humaztich-chaytn-i * wa adhu Bika Rabbi an yahdharn-i

*

"Mon Seigneur ! Je cherche Ta protection contre les sductions des dmons. Mon Seigneur ! Je cherche Ta protection contre leur prsence auprs de moi. " (23 :97-98)

Les deux dernires sourates du Coran sont appeles les " Ma'thatayn " ([les deux sourates pour] la prise du refuge [auprs de Dieu]). Allah y commande au Prophte Muhammad () de dire :

Bism-illh-ir-Rahmn-ir-Rahm

Qul athu bi-Rabbi-l-falaq-i * min charri m khalaq-a * wa min charri ghsiqin ith waqab-a * wa min charri-n-n-naffthti fi-l-uqad-i * wa min charri hsidin ith hasad-a

 

* * * *

"Dis : Je cherche la protection du Seigneur de l'aube contre le mal qu'Il a cr ; contre le mal de l'obscurit lorsqu'elle s'tend ; contre le mal de ceux qui soufflent sur les nuds ; contre le mal de l'envieux, lorsqu'il porte l'envie. " (113 : 1-5)

Bism-illh-ir-Rahmn-ir-Rahm

Qul adhu bi-Rabbi-n-ns-i* Maliki-n-ns-i* Ilhi-n-ns-i* min charri-l-waswsi-l-khanns-i* allath yuwaswisu f udri-n-ns-i

* * * *

"Au Nom de Dieu, le Tout Misricordieux, le Trs Misricordieux"

"Dis : Je cherche la protection du Seigneur des hommes, Roi des hommes, Dieu des hommes, contre le mal du tentateur qui se drobe furtivement ; contre celui qui souffle le mal dans les curs des hommes, qu'il soit au nombre des Djinns ou des hommes !" (114 : 1-6)

 

 

LA PRIÈRE DES CHRÉTIENS CONVERTIS À L'ISLAM

Depuis l'apparition de l'Islam, les Juifs et les Chrtiens avaient chacun une faon de traiter l'Islam : les Juifs lui taient hostiles, ainsi qu'au Prophte () et aux Musulmans et ils ne perdaient pas la moindre occasion pour nuire cette religion naissante.

Par contre, les Chrtiens adoptaient une faon d'agir logique et rationnelle et gardaient une relation amicale avec l'Islam et les Musulmans. Le Saint Coran fait rappeler ces deux attitudes contradictoires et flicite, plusieurs occasions, et en signe de reconnaissance, les croyants chrtiens cause de leur comportement rationnel et pes.

Le Coran dit : Parce qu'on trouve parmi eux [les Chrtiens] des prtres et des moines qui ne s'enflent pas d'orgueil. Tu vois leurs yeux dbords de larmes lorsqu'ils entendent ce qui est rvl au Prophte, cause de la Vrit qu'ils reconnaissent en lui [le Prophte Ç]. Ils disent, s'adressant Dieu :

Rabban Âmann faktubn maach-chhidn-a

"Notre Seigneur ! Nous croyons ! Inscris-nous donc parmi les tmoins !" (5 : 83)


LA PRIÈRE POUR NOS PARENTS

Nous devons beaucoup notre pre et notre mre. Allah le Trs-Haut a recommand, maintes reprises, le respect envers eux.

Il dit dans la sourate "al-Asr' " (Le Voyage nocturne) : Ton Seigneur a dcrt que vous n'adoriez que Lui. Il a prescrit la bont l'gard de vos pre et mre. Si l'un d'entre eux ou bien tous les deux ont atteint la vieillesse prs de toi, ne leur dis pas : " Fi ! ", ne les repousse pas, adresse-leur des paroles respectueuses. Incline vers eux, avec bont, l'aile de la tendresse et dis :

Rabb-ir-hamhum kam rabbyn aghran

"Mon Seigneur ! Sois misricordieux envers eux, comme ils l'ont t envers moi, lorsqu'ils m'ont lev quand j'tais un enfant." (17 : 24)

 


LA PRIERE DES VICTIMES DE LA DOMINATION DES INJUSTES

L'un des devoirs constants des croyants c'est de combattre sur le chemin de Dieu et d'essayer de dlivrer les faibles du joug des incrdules injustes. Comme ceux-ci n'avaient laiss aux opprims aucune puissance sur la terre afin de se dfendre, ces derniers prirent Allah les aider :

Rabban akhrijn min hthihi-l-qaryatidh-dhlimi ahluh waj-allan mi-l-Ladunka walyan wajal-lan mi-l-Ladunka naran

"Notre Seigneur ! Fais-nous sortir de cette cit dont les habitants sont injustes. Donne-nous un protecteur choisi par Toi ; donne-nous un dfenseur choisi par Toi !"(4 :75)

 


L'ENSEIGNEMENT DE

"LA PRIERE DE DEMANDE" (DUA')

AUX MUSULMANS

Dans la bataille de Hunayn, les Musulmans purent rapporter un lourd butin. Lors du partage de ce butin, le Prophte Muhammad () rserva une plus grande part aux nouveaux Musulmans de la Mecque, pour les encourager mieux adopter lIslam. Cette mesure ainsi prise amena la plupart des Muhjir (les mecquois migrs Mdine) et des Anr (ceux qui aidrent et accueillirent les Muhjir), sinterroger sur la raison conduisit le Prophte () rserver ce traitement de faveur aux nouveaux Musulmans mecquois. Les hypocrites saisirent cette occasion inespre pour manifester leurs protestations et mdire du Prophte ().

Celui-ci leur expliqua la raison de ce qu'il avait fait et les croyants y acquiescrent.

Allah dit : Il valait mieux qu'ils se contentent de prononcer la prire suivante:

Hasbun-l-lhu sayutn-l-lhu min Fadhlih wa Rasluhu inn ila-l-llhi rghibn-a

"Dieu nous suffit ! Dieu nous accordera bientt quelque faveur, et Son Prophte aussi Oui, c'est Dieu que nous recherchons !" (9:59)


LA PRIERE LORSQUON SE MET SUR

UNE MONTURE (ou tout autre moyen de transprot) ET POUR REMERCIER TOUTE GRACE DIVINE

Enumrer les grces divines est une des voies qu'utilise le Coran pour faire connatre Allah le Trs-Haut, bni soit-Il, aux peuples. Le Coran cherche veiller la conscience chez l'homme et jeter un pont entre celui-ci et son Seigneur.

Nous rcitons dans la sourate "Zukhruf" (L'Ornement) :  C'est Lui qui a cr toutes les espces d'animaux. Il vous a donn, comme moyens de transport, les vaisseaux et les btes de somme pour que vous vous y teniez commodment assis . Il nous incombe alors de Le remercier de cette manire chaque fois o nous voulons prendre un moyen de transport, en Le glorifiant comme suit :

Subhna-l-lath sakh-khara lan hdh wa m kunn lahu muqrinn-a * wa inn il Rabbin la-munqalibn-a

*

"Gloire Celui qui a mis tout cela notre service, alors que, de nous-mmes, nous n'y serions pas parvenus. Oui, nous nous tournons vers notre Seigneur." (43:13-14)

L'Imam Ali (a) a dit : Chaque fois vous enfourchez une monture, invoquez Dieu et dites : "Gloire Celui qui mit ceci notre service, alors que, de nous-mmes, nous n'y serions pas parvenus. Oui, nous nous tournons vers notre Seigneur."[30]

L'Imam al-Rid (a) a dit : Le signe de la reconnaissance de l'homme vis--vis de toutes les grces divines cest de dire :

"Gloire Celui qui mit tout cela notre service, alors que, de nous-mmes, nous n'y serions pas parvenus. Oui, nous nous tournons vers notre Seigneur" ; et dajouter ensuite :

Alhamdu lillhi rabb-il-lamn-a

"La louange est Dieu, Seigneur de [tous] les mondes."[31]


LA PRIERE DES ANGES POUR LES CROYANTS

Ceux (les anges) qui portent le Trne et ceux qui s'y tiennent autour clbrent les louanges de leur Seigneur, ils croient en Lui, ils implorent Son pardon pour les croyants :

Rabban wasiat kulla chayi-r-Rahmatan wa ilman faghfir lil-lathna tb wat-taba Sablaka wa qihim athba-l-jahm-i * Rabban wa adkhilhum jannti adni-l-lat waadtahum wa man alaha min bihim wa azwjihim wa zurrytihim innka Anta-l-Azz-ul-Hakm-u * wa qihim-us-sayyiti wa man taq-is-sayyiti yawmaithin faqad rahimtahu wa thlika huw-al-fawz-ul-Adhm-u

* *

"Notre Seigneur ! Tu embrasses toute chose en Ta misricorde et en Ta Science : Pardonne ceux qui viennent repentants vers Toi ; ceux qui suivent Ton chemin. Epargne-leur le chemin de la Fournaise. Notre Seigneur ! Introduis-les dans ces Jardins d'Eden que Tu leur as promis, ainsi qu' ceux de leurs pres, de leurs pouses et de leurs descendants qui sont justes. Tu es le Tout-Puissant, le Sage ! Celui que Tu prserves aujourd'hui des mauvaises actions bnficie de Ta misricorde : Voil le bonheur sans limites."(40:7-9)

Il convient que nous rcitions cette prire avec les anges puisqu'elle a t rvle pour l'ensemble des croyants.

 


GLORIFICATION DE DIEU DE LA BOUCHE DES ANGES

Le Jour de la Rsurrection o Allah rassemblera tous les injustes et impies, Il dira aux Anges : Est-ce vous que ces gens-l adoraient ? Les Anges rpondront :

Subhnaka Anta Waly-yun min dnihim

"Gloire Toi ! Tu es Notre seul Matre. " (34:41) eux, ils adoraient, au contraire, des Djinns auxquels la plupart d'entre eux croyaient


LES CONSEILS D'UN AMI

Allah dit dans le Coran : Propose-leur la parabole de deux hommes : Nous avions donn, l'un d'entre eux, deux jardins de vignes que nous avions entours de palmiers et spars par des champs cultivs. Les deux jardins donnaient leur rcolte, sans que rien ne manqut et nous avions fait jaillir un ruisseau entre les deux jardins. Un des deux hommes rcolta des fruits ; il dit alors son compagnon avec qui il conversait : Je suis plus riche que toi et plus puissant aussi, grce mon clan. Chaque fois, il entra dans son jardin il dit : Je ne pense pas que ceci prisse jamais ; je ne pense pas que l'Heure se dresse ; cependant si je reviens vers mon Seigneur, je ne trouverai certainement rien en change qui soit prfrable ce jardin. Son compagnon lui dit : Serais-tu ingrat envers Celui qui t'a cr de poussire, puis d'une gote de sperme et qui, ensuite, t'a donn une forme humaine ? Mais Lui, Il est Dieu, mon Seigneur ! Je n'associe personne mon Seigneur. Pourquoi ne connais-tu pas le Pourvoyeur des bienfaits et pourquoi ninvoques-tu pas Dieu chaque fois que tu entres dans ton jardin, et ne dis-tu pas en signe de reconnaissance :

M cha Allhu l quwwata ill billh-i

"Telle est la volont de Dieu ! Il n'y a de puissance qu'en Dieu !  " (18 :39)

Le Prophte () a dit : Chaque fois quAllah favorise Son serviteur, de richesse, de femme ou denfants et que ce derneir dit (en signe de reconnaissance) : "Telle est la volont de Dieu ! Il n'y a de puissance qu'en Dieu !  ", il ne lui arrivera aucun malheur jusqu la mort ![32]

L'Imam al-Çdiq ('a) a dit : Je m'tonne de celui qui recherche des grces de Dieu sans dire en signe de reconnaissance : "Telle est la volont de Dieu ! Il n'y a de puissance qu'en Dieu !  " Car, aprs la prononciation de cette prire, Allah fait dire ce serviteur reconnaissant envers Lui, celui qui est plus favoris que lui : Si tu me vois moins pourvu que toi en biens et en enfants, mon Seigneur me donnera peut-tre bientt quelque chose de meilleur que ton jardin, et ce vu sera certainement ralis[33]


LA PRIERE DES SAGES

Allah le Trs-Haut flicite plusieurs reprises les ul-l-albb (ceux qui possdent des curs intelligents). Le mot arabe " albb ", forme plurielle de " lob " signifie " cur intelligent ", et ul-l-albb qualifie les gens ayant des curs intelligents ou qui sont dous d'intelligence.

Il parat que certaines gens soient le but et l'essence de la Cration. Ce sont les " ul-albb ", qui pensent Dieu, debout, assis ou couchs et qui mditent sur la cration des cieux et de la terre. Ils disent :

Rabban m khalaqta hdh btilan subhnaka faqin athb-an-nr-i * Rabban Innaka man tudkhil-in-nra faqad akhzaytahu wa m li-dh-dhlimna min anrin * Rabban innana samin mundyan yund li-l-mni an min bi-Rabbikum fa-mann Rabban faghfir lan thunban wa kaffir ann sayyitin wa tawaffan maal-abrr-i * Rabban wa tin m waadtan al rusulika wa l tukhzina yawm-al-qiymati Innaka l tukhlif-ul-md-a

* * *

"Notre Seigneur ! Tu n'as pas cr tout ceci en vain ! Gloire Toi ! Prserve-nous du chtiment du feu. Notre Seigneur ! Tu couvres d'opprobres celui que Tu introduis dans le feu. Il n'y a pas de dfenseurs pour les injustes. Notre Seigneur ! Nous avons entendu un crieur, criant pour nous appeler la foi : Croyez en votre Seigneur ! Et nous avons cru. Notre Seigneur ! Pardonne-nous nos pchs. Efface nos mauvaises actions. Rappelle-nous Toi avec ceux qui sont bons. Notre Seigneur ! Accorde-nous ce que Tu nous as promis par la voix de Tes Prophtes ; ne nous afflige pas le Jour de la Rsurrection. Tu ne manques jamais Ta promesse " (3 :191-194)

Comme on peut le constater, c'est une prire commune et elle n'est pas destine une personne particulire. Une fois rcite du fond du cur, cette prire sera certainement exauce, car Allah dit dans le verset qui la suit :  Leur Seigneur les a exaucs .

L'Imam Ali ('a) a dit : Tous les soirs, le Prophte Muhammad () brossait ses dents quand il se rveillait. Il regardait ensuite le ciel et rcitait ces versets :

Inna f khalq-is-samwti wa-l-ardhi wa-khtilf-il-layli wa-n-nahri la-ytin li-uly-il-albb-i * allathna yathkurn-Allha qiyman wa qudan wa al junbihim wa yatafakkarna f khalq-is-samwti wa-l-ardhi, rabban m khalaqta hth btilan subhnaka faqin athb-an-nr-i

*

"Dans la cration des cieux et de la terre, dans la succession de la nuit et du jour, il y a vraiment des Signes pour ceux qui sont dous d'intelligence, pour ceux qui pensent Dieu, debout, assis ou couchs et qui mditent sur la cration des cieux et de la terre. Notre Seigneur ! Tu n'as pas cr tout ceci en vain ! Gloire Toi ! Prserves-nous du chtiment du feu " (3:190-191)[34]


LA PRIERE DES PARFAITS SERVITEURS

D'aucuns penseraient que demander pardon Allah serait le propre de ceux qui font des mauvaises actions et qui commettent des injustices, et que demander pardon Allah pour ceux qui Lui obissent n'aurait pas de sens. Erreur : Le Coran nous relate les demandes du pardon des Prophtes leur Seigneur ; nous savons aussi les demandes du pardon de nos Imams infaillibles rapportes dans les hadiths et les invocations.

Allah dit dans le Coran : ceux qui sont patients, sincres et pieux, ceux qui font l'aumne et qui implorent, ds l'aube, le pardon de Dieu, rcitent cette prire :

Rabban innan mann fa-gh-fir lan thunban wa qin athb-an-nr-i

"Oui, nous avons cru ! Pardonne-nous nos pchs, prserve-nous du chtiment du feu. " (3 : 16)


LA PRIERE CONSTANTE DES CROYANTS

Le Coran a t abrg dans la sourate "Al- Hamd " (La Ftihah). Le commencement du Coran par cette sourate suffit montrer la sublimit et l'importance de cette sourate. Nous la rcitons 10 fois par jour au moins dans nos Prires obligatoires. Aucune Prire rituelle n'est correcte sans la rcitation de la sourate "al-Hamd ". Une moiti de cette sourate consiste en la louange Allah, et l'autre moiti en la prire et l'invocation du Seigneur.

Nous rcitons cette sourate dans nos Prires rituelles en tant qu'une sourate de Coran et non un du' (prire de demande). Mais il n'y a aucun inconvnient ce que nous lisons une partie de cette Parole dAllah en tant que du :

ihdin-a-irt-al-mustaqm-a * irt-al-lathna anamta alayhim ghayr-il-maghdhbi alayhim wa la-dh-dhlln-a

*

"Guide-nous dans la droite voie, la voie de ce que Tu as combl de [Tes] grces, non pas de ceux qui sont l'objet de [Ta] colre ni des gars." (1 :6-7)


LA PRIERE POUR LA VIE DE CE MONDE ET DE L'AUTRE

Allah fait mention de deux groupes d'hommes dans le Coran : certains qui disent : Seigneur, donne-nous en ce monde (et ils n'ont dans l'autre monde aucune heureuse fortune). Et certains d'autres qui disent :

Rabbin tin fid-duny hasanatan wa fi-l-khirati hasanatan wa qin athb-an-nr-i

"Seigneur, donne-nous un bien dans ce monde et un bien dans l'autre et prserve-nous du tourment du feu. " (2 :201)

QUELQUES HADITHS :

Abdul-Al a dit : J'ai demand l'Imam al-Çdiq ('a) une explication sur ce verset et cette prire. L'Imam ('a) a dit : Cela signifie le Paradis de Dieu dans l'autre monde, et la nourriture et le beau comportement dans ce monde.[35]

Le Commandeur des fidles, Ali ('a), a dit : Le " bien " dans ce monde c'est l'pouse fidle et de bonne humeur dans ce monde, et le Paradis dans l'autre monde.[36]

Le Saint Prophte () a dit : Quiconque a un cur reconnaissant (les grces divines), une langue invoquant Allah et une pouse croyante et fidle pour qu'elle l'aide dans les choses de ce monde et de l'autre monde, Allah lui accordera des biens dans ce monde ainsi que dans l'autre et Il le prservera du tourment du Feu. [37]

Il est rapport dans un hadith que le Prophte () alla visiter un Musulman malade qui souffrait beaucoup. Le Prophte () lui a demand : As-tu pri Allah et Lui as-tu demand quelque chose ? Le malade dit : Oui, je Le priai de cette faon : "Mon Seigneur ! Si Tu veux me tourmenter dans l'autre monde, fais-le en ce bas-monde". Le Prophte () a dit : Gloire Allah ! Tu ne peux pas supporter un tel tourment en ce monde. Il valait mieux rciter cette prire :

Rabbin tin fid-duny hasanatan wa fi-l-khirati hasanatan wa qin athb-an-nr-i

"Seigneur, donne-nous un bien dans ce monde et un bien dans l'autre et prserve-nous du tourment du feu. " (2 :201)[38]

Le malade fit par la suite cette prire et il gurit.


LA PRIERE DES VRAIS CROYANTS

Parfois, dans le Coran, Allah parle de l'tat mental et moral des Musulmans au dbut de l'Islam. Au fait, Il enseigne tous les Musulmans en tout temps et lieu comment ils devraient tre. Les deux versets suivants de la sourate "al- Baqarah " (La Vache) en sont un exemple : Le Messager a foi en ce qui est descendu vers lui [comme Rvlation venant] de son Seigneur. Et [aussi] les fidles ; chacun a foi en Dieu, en Ses anges, en Ses Livres et en Ses Messagers, sans excepter aucun d'entre eux. Et ils disent :

Samin wa atan Ghofrnaka Rabban wa Ilayka-l-mar-u * l yukallifu-llhu nafsan ill wusah lah m kasabat wa alayha maktasabat Rabban l tukhithn in nasn aw akhtan Rabban wa l tahmil alayn iran kam hamaltahu ala-l-lathna min qablin Rabann wa l tuhammiln m l tqata lan bih wafu ann wa-gh-fir lan wa-r-hamn Anta Mawln fa-nurn ala-l-qawmi-l-kfirn-a

*

"Nous avons entendu et avons obi. [Accorde] Ton pardon, Seigneur ! C'est devant Toi que [tout] finit. Dieu ne charge aucune me que de ce qu'elle peut : [sera] son profit ce qu'elle aura acquis et [sera] sa charge ce qu'elle aura commis. Seigneur, ne nous punis pas si nous oublions ou [si] nous nous trompons ! Seigneur, ne nous impose pas un joug comme Tu en imposas ceux qui furent avant nous ! Seigneur, et ne nous accable pas de ce que nous n'avons pas la force [de supporter] ! Fais-nous grce et pardonne-nous et fais-nous misricorde : Tu es notre [Seigneur et] Matre, alors prte-nous secours contre la gent mcrante. " (2 :285-286)

QUELQUES HADITHS :

1. Le Prophte () : Aprs cette prire, Allah a dit : Je vous exaucerai. Il est recommand donc que nous rcitions beaucoup ces deux versets.[39]

2. Le Prophte () : Les deux derniers versets de la sourate "al- Baqarah " sont deux versets et deux du' (prire de demande) ; rcitez-les parce que le Seigneur en est satisfait et content.[40]

3. Ibn Abbas a dit : Le Prophte () entendit soudain une voix ; il leva la tte et vit une porte ouverte dans le ciel ; ensuite un ange lui apparut et dit : Allah te donne la bonne nouvelle de deux Lumires qui n'taient donnes aucun Prophte avant toi. Elles sont la sourate " Hamd " (1re sourate du Coran) et les deux derniers versets de la sourate "al-Baqarah ". Quiconque les rcite sera exauc.[41]

Il est rapport dans quelques autres hadiths que ces deux versets taient l'entretien entre Allah et le Prophte Muhammad () dans le Mi'rj (ascension de Muhammad () vers les cieux).

4. Le Prophte () a dit : Ces deux versets sont des trsors paradisiaques, qu'Allah avait fait crire, par sa Puissance, 2000 ans avant la cration des cratures. Quiconque les rcite chaque nuit avant de dormir, c'est comme il avait ador Allah toute la nuit.[42]


LA PRIERE DES SAVANTS EMINENTS

Pour Allah, le critre dans lapprciation des uvres accomplies par les serviteurs est le niveau de leur connaissance d'Allah. Ainsi, si plusieurs personnes accomplissent une uvre, deux rak'ah (units) de Prire, par exemple, ou d'autres bonnes actions, la rcompense de chacune dpendra du niveau de sa connaissance de Dieu. Ceci est le pilier de toute uvre de service divin.

Ceux qui sont enracins dans la Science [divine] sont appels les " hommes dous d'intelligence " par le Seigneur dans Son Livre sacr (Coran), et ils prient ainsi :

Rabban l tuzigh qulbana bada ith hadaytan wa hab lan mil-Ladunka Rahmatan Innaka Anta-l-Wahhb-u* Rabban Innaka Jmiu-n-nsi li-yawmin l raybi fhi in-nallha l yukhlif-ul-md-a

*

" Notre Seigneur ! Ne dtourne pas nos curs aprs nous avoir dirigs ; accorde-nous une misricorde venant de Toi, Tu es le continuel Donateur. Notre Seigneur ! Tu es, en vrit, Celui qui runira les hommes un jour : nul doute n'est possible ce sujet, car Dieu ne manque pas sa promesse." (3 : 8-9)

 

 

QUELQUES HADITHS :

1. L'Imam Çdiq ('a) a dit : Rcitez beaucoup cette prire : " Notre Seigneur ! Ne dtourne pas nos curs ", et inquitez-vous toujours de la fluctuation des curs ![43]

2. Le Prophte Muhammad () rcitait tout le temps cette mme prire aprs avoir lu la prire suivante :

Y muqallib-al-qulbi thabbit qalb al dnik-a

"Ô Toi qui retourne les curs ! Assure mon cur sur [la voie de] Ta religion.

3. Le Prophte () a dit : Quiconque rcite le versetNotre Seigneur ! Tu es, en vrit, Celui qui runira les hommes un jour : nul doute n'est possible ce sujet, car Dieu ne manque pas sa promesse. ", Allah lui fera retrouver tout ce qu'il avait perdu.[44]

4. L'Imam al-Kzim ('a) a dit un compagnon, Hishm : Ô Hishm ! Allah parle des hommes qui font des uvres bonnes et disent : "Ne dtourne pas nos curs aprs nous avoir dirigs ; accorde-nous une misricorde venant de Toi, Tu es le continuel Donateur ; car ils savaient que le cur de l'homme pourra tre tent par le Diable, et que l'garement est toujours l'afft.[45]


LA PRIERE DES CROYANTS POUR EUX-MEMES ET POUR D'AUTRES CROYANTS

Allah le Trs-Haut loue les Muhjir (les Emigrants) et les Anr (les Prtisans mecquois) au dbut de la sourate " Hachr " (Le Rassemblement). Il a aussi lou, dans le verset 10, tous ceux qui venaient aprs l'Envoy de Dieu (Muhammad ) d'tre au nombre des croyants soumis au Seigneur ; et qui dirent :

Rabban-aghfir lan wa liikhwnana-l-lathna sabaqna bil-mni wa l tajal f qulbin ghilla-l-lil-lathna man Rabban Innaka Rafu-r-Rahmun

"Notre Seigneur ! Pardonne-nous ainsi qu' nos frres qui nous ont prcds dans la foi. Ne mets pas dans nos curs de rancune envers les croyants. Notre Seigneur ! Tu es, en vrit, bon et misricordieux !" (59 :10)

Que cest noble que nous nous rjoignons, nous aussi, ces gens et que nous prononcions cette prire en demandant pardon Allah pour nous-mmes et pour les autres croyants ; tout en L'implorons d'assainir nos curs et de les dpouiller de toute animosit et de mauvaise foi envers les croyants, sans oublier de Le glorifier comme Vrit Suprme dans la mme prire !!!!.


LA PRIÈRE DE L'HOMME À QUARANTE ANS

Dans le Saint Coran, Allah nous recommande plusieurs reprises de respecter notre pre et notre mre. Il nous rappelle les douleurs subies par la celle-ci pendant la grossesse, l'accouchement, l'allaitement, le sevrage et l'ducation de l'enfant. Notre Seigneur nous enseigne l'tat o nous devons nous trouver une fois arrivs l'ge de quarante ans : cet ge, l'homme n'a ni l'inexprience de la jeunesse ni la faiblesse de la vieillesse. Il est recommand de dire ce stade de maturit la prire suivante :

Rabbi awzin an achkura nimatak-al-lat anamta alayya wa al wlidayya wa an amala lihan tardhhu wa alih l f thurriyat inn tubtu Ilayaka wa inn min-al-muslimn-a

"Mon Seigneur ! Permets-moi de Te remercier pour les bienfaits que Tu as accords moi-mme et mes parents, et de faire le bien qui Te plat. Accorde-moi une heureuse descendance. Je reviens vers Toi, je suis au nombre de ceux qui Te sont soumis." (46 :15)


LA PRIÈRE DES SERVITEURS DU TOUT-MISÉRICORDIEUX

Allah le Trs-Haut rapporte, dans la sourate "al-Furqn", les signes, la description et les qualits des 'Ibd-ur-Rahmn (serviteurs du Tout-Misricordieux) et nous rappelle ce quils disent en priant :

Rabba-narif ann athba jahannam-a * inna athbah kna gharman

"Notre Seigneur ! Dtourne de nous le chtiment de la Ghenne car ce chtiment est un Malheur sans fin." (25 : 65)

et :

Rabban hab lan min azwjin wa thurryatin qurrata ayunin wa-j-aln lil-muttaqna imman

"Notre Seigneur ! Accorde-nous la joie des yeux en nos pouses, en notre descendance ; fais de nous des modles pour ceux qui craignent Dieu." (25 :74)

Le Commandeur des fidles, Ali ('a), a dit : Par Allah ! Je n'ai pas demand Allah de m'accorder un enfant joli et de bonne taille, mais un enfant qui craindrait Allah ; un enfant qui Lui obirait tout le temps.[46]


LA PRIÈRE DES SERVITEURS DÉVOUÉS DE DIEU

Le Coran rappelle la conversation entre Allah et les gens de l'Enfer. Il s'adresse ceux-ci et leur dit : Il y avait un groupe de mes serviteurs qui disaient :

Rabban mann fa-gh-fir lan wa-r-hamn wa Anta Khayr-ur-Rhimn-a

"Notre Seigneur ! Nous croyons ! Pardonne-nous. Fais-nous misricorde. Tu es le meilleur des misricordieux !" (23 :109),

Mais vous vous tes moqus d'eux au point de M'oublier tandis que vous riiez d'eux.

Allah attribue cette prire aux serviteurs spciaux ; Il accepte ce du et exauce et protge ceux qui le lisent.


LA LOUANGE ET LA GLORIFICATION DE DIEU PAR LES GENS "AYANT DÉJÀ REÇU LA SCIENCE"

Ceux qui ont dj reu la Science tombent prosterns devant la Vrit suprme lorsqu'on leur rcite le Coran. Ils disent :

Subhna rabbin in kna wadu rabbin la-maflan

"Gloire notre Seigneur ! La promesse de notre Seigneur s'est accomplie !" (17 :108)


LA PRIÈRE DES COMPAGNONS DES ARÂF

Arf c'est le nom d'un voile pais plac entre le Paradis et la Ghenne : des hommes seront assis l dqns l'attente de leurs destinations respectives (le Paradis ou l'Enfer). On reconnatra la destination de chacun d'aprs ses traits distinctifs. Les bienfaiteurs destins au Paradis se salueront et, portant leur regard sur les htes du Feu, ils diront :

Rabban l tajaln maa-l-qawmidh-dhlimn-a

"Notre Seigneur ! Ne nous mets pas avec le peuple injuste." (7 :47)


LA PRIÈRE DES CROYANTS LE JOUR DE LA RÉSURRECTION

Allah dit au sujet de la condition et l'tat du Saint Prophte () et des croyants au Jour de la Rsurrection : le Jour o Dieu ne couvrira de honte ni le Prophte, ni ceux qui auront cru avec lui. Leur lumire courra devant eux et leur droite. Ils diront :

Rabban atmim lan nrana waghfir lan Innaka al kulli chayin Qadrun

"Notre Seigneur ! Parachve pour nous notre lumire; pardonne-nous ! Oui, Tu es Puissant sur toute chose." (66 :8)


LA LOUANGE ET LA GLORIFICATION DES COMPAGNONS DU PARADIS

Ceux qui craignent leur Seigneur seront conduits par groupes au Paradis, dont les portes s'ouvriront leur arrive et dont les gardiens leur diront : Paix sur vous ! Vous avez t bons, entrez ici pour y demeurer immortels. Ils diront :

Al-Hamdu lillhi-l-lath adaqan wadahu wa awrathana-l-ardha natabawwau min-al-jannati haythu nachu fa-nima ajru-l-miln-a

"Louange Dieu ! Il a ralis sa promesse en notre faveur et Il nous a donn la terre en hritage : nous nous installons dans le Paradis, o nous voulons. Combien est excellente la rcompense de ceux qui ont bien agi ! " (39 :74)

Quand ils aperoivent les bienfaits que leur Seigneur leur a accords, ils disent :

Al-Hamdu lillhi-l-lath hadn li-hth wa m kunn li-nahtadya law l an hadana-llhu

"Louange Dieu qui nous conduit ici. Nous n'aurions pas t dirigs, si Dieu ne nous avait pas dirigs. Les Prophtes de notre Seigneur sont venus avec la Vrit." (7 :43)

Les gens qui avaient cru et qui avaient accompli des uvres bonnes dans ce monde, jouiront des bienfaits du Paradis et diront :

Subhnak-allhumma

"Gloire Toi, Ô Dieu !" (10:10)

Leur salutation sera :

Salm

"Paix ! [Salm]"(10:10)

Et la fin de leur invocation :

Al-Hamdu lillhi Rabbi-l-lamn-a

"La louange est Dieu, Seigneur de [tous] les mondes."(10 :10)


LA LOUANGE DES BIENFAISANTS AU PARADIS

Les serviteurs pieux et bienfaisants clbrent au Paradis aussi, la louange de leur Seigneur, et numrent les grces divines. Selon le Coran, ils diront au Paradis :

Al-Hamdu lillhi-l-ath athhaba anna-l-hazana inna Rabban la-Qafrun Chakrun * Allath ahallan dar-al-muqmati min fadhlihi l yamassuna fha lughbun

*

"Louange Dieu qui a cart de nous la tristesse ! Notre Seigneur est Celui qui pardonne et Il est Reconnaissant. Il nous a installs par Sa grce dans la Demeure de la stabilit o nulle peine ne nous touchera, o nulle lassitude ne nous atteindra." (35 : 34-35)

 

***

 

 

 

 

 

 

 

Liste thmatique des prires coraniques

1-Pour faciliter les tches difficiles

*

"Mon Seigneur ! Soulage ma poitrine .. " (S 20 : V 25-26)

Page 52-53

2-Pour esprer avoir mieux que ce qui a t perdu

" il se peut que notre Seigneur nous donne.." (68 : 32)

....Page 50

3-Pour la scurit de la Mecque

" Mon Seigneur ! Fais de cette cit " (14 : 35) ..Page 25-26

" Mon Seigneur ! Fais de cette cit..." (2 :126)

..Page 26-27

4-Pour l'Isti'thah

"Mon Seigneur ! Je cherche... " (23:97-98) ....Page 86

*

"Dis : Je cherche la protection... " (113 : 1-5) ......Page 86-87

*

"Dis : Je cherche la protection " (114 :1-6).. page 87

"Mon Seigneur ! Prserve-moi de .." (11 : 47) ....Page 19

5-Pour rejoindre les bienfaisants et mourir soumis Dieu

" Mon Seigneur ! Tu m'as confr... " (12 : 101) ....Page 39

"Notre Seigneur ! Rpands sur nous " (7 : 125-126) ....Page 55

"Notre Seigneur ! Tu n'as pas cr " (3 :191-194) ....Page 99-100

" Mon Seigneur ! Accorde-moi la " (26 : 83-87) ..Page 20-21

"Mon Seigneur ! Permets-moi de Te... " (27 : 19) ....Page 33

6-Pour commencer toute chose

Montez sur le vaisseau ... " (11 :41) ....Page 18

" Mon Seigneur ! Fais-moi entrer..." (17 : 80) ....Page 78

7-Pour la victoire sur les gens incrdules

"Je suis vaincu ! Dlivre-moi ! " (54 :9-10) ....Page 16

Mon Seigneur ! Protge-moi ! Ils me traitent de menteur ! " (23 :26) .Page 16-17

"Mon Seigneur ! Dlivre-moi de ce " (29 : 30) Page 30

Notre Seigneur ! Verse en nous. " (2 : 250)....Page 31

8-Pour se rendre modle ceux qui craignent Dieu

"Notre Seigneur ! Accorde-nous la joie..." (25 :74) ..Page 113

" Mon Seigneur ! Fais de cette " (14 : 35-41) ......Page 25-26

9-Pour glorifier Dieu

"Gloire Celui qui a mis tout..." (43:13-14) .page 92

"Gloire notre Seigneur ! Oui, nous avons t injustes. " (68 : 29) ...Page 74

" En vrit, Point de Dieu hormis Toi ! Gloire Toi ! Oui, j'tais au nombre des injustes ! " (21 : 87).. Page 40-44

Gloire Toi ! Je reviens Toi " (7 : 143).. Page 58

"Gloire Toi ! Tu es Notre seul Matre. "(34:41) Page 96

"Gloire Toi, Ô Dieu !" (10:10) page 119

Gloire notre Seigneur ! La promesse de notre Seigneur s'est accomplie !" (17 :108).Page 115

"Mon Seigneur ! Soulage ma poitrine .. " (20 : 25-35) page 52-53

"Gloire Toi, Ô Dieu !" (10:10) .Page 119

10-Pour demander le secours et le jugement de Dieu

" Mon Seigneur ! Juge selon... " (21 : 112)Page 76-77

*

"Mon Seigneur ! Mon peuple m'a trait de menteur" (26 :117-118).Page 14

" La Science de notre Seigneur... " (7 : 89)...........Page 48

Mon Seigneur ! Je n'ai de pouvoir... " (5 :25).page 61

11-Pour se repentir et demander pardon

"Gloire notre Seigneur ! Oui... " (68 : 29)...page 74

"Notre Seigneur ! Nous nous sommes... " (7 :23) page 13

" Mon Seigneur ! Ne laisse sur la terre .." (71 : 26-28) page 16

"Mon Seigneur ! Prserve-moi " (11 : 47) page 19

" Notre Seigneur ! Nous nous confions... " (60 : 4-5) ........................Page 22

" Notre Seigneur ! Accepte cela " (2 : 127-129) page 27-28

Mon Seigneur ! Pardonne-moi " (38 : 35)...page 32

Mon Seigneur ! Je me suis fait tort " (27 : 44) page 35

" En vrit, Point de Dieu hormis Toi " (21 : 87) ..page 40-44, 121

Ô mon Seigneur ! Je me suis fait tort " (28 : 16) page 49

Gloire Toi ! Je reviens Toi " (7 : 143) ..pages 58, 123

Mon Seigneur ! Pardonne-moi... " (7 : 151).... ...page 59

"Mon Seigneur ! Si Tu l'avais voulu.." (7 : 155-156)

......page 59-60

"Oui, si notre Seigneur ne nous fait..." (7 :149) page 62

Notre Seigneur ! Pardonne-nous nos... " (3 : 147) page 73

"Notre Seigneur ! Tu n'as pas cr " (3 :191-194)

page 99-100

"Oui, nous avons cru ! Pardonne-nous... " (3 : 16)

..page 102

"Nous avons entendu et avons obi.. " (2 :285-286)

..page 106-107

"Notre Seigneur ! Pardonne-nous ainsi " (59 :10) page 111

"Mon Seigneur ! Permets-moi de..." (46 :15). page 112

"Mon Seigneur ! Pardonne et fais " (23 : 118) ..page 77

"Notre Seigneur ! Nous croyons ! " (23 :109) page 114

Notre Seigneur ! Parachve pour... (66 :8).. page 117

Éb>u ö@y_$# #xyd t$s#t6ø9$# $YYÏB#uä ÓÍ_ö7ãY_$#ur

" Mon Seigneur ! Fais de cette cit " (14 : 35-41)

..page 25-26

"Notre Seigneur ! Tu embrasses toute chose en Ta Misricorde et Ta Science..."(40:7-9) .. page 94

12-Pour se fier Allah

"Tel est Dieu, mon Seigneur ! Je me confie .."(42 :10) page 79

Notre Seigneur ! Nous nous confions... " (60 : 4-5) ..............Page 22

La Science de notre Seigneur... " (7 : 89) ...page 48

Le secours ne me vient que de Dieu... " (11 : 88) page 47

"C'est Lui, mon Seigneur ! Il n'y a..." (13 : 30). page 81

"Dieu nous suffit ! Dieu nous " (9:59) ..page 91

"Dieu me Suffit ! Il n'y a de " (9 : 129) .page 82

"Telle est la volont de Dieu ! Il n'y a " (18 :39) page 97

13-Pour confier son sort Allah

Je confie mon sort Dieu. Dieu voit. " (40 :44) page 56

14-Pour la louange d'Allah

"Louange Dieu qui a cart de..." (35 : 34-35) page 120

"Louange Dieu qui nous a sauvs " (23 :28-29) page 17

" Mon Seigneur ! Fais de cette cit " (14 : 35-41)

..page 25-26

"La louange est Dieu, Seigneur..."(1:2) ..page 93

"Louange Dieu ! Il a ralis sa. " (39 :74).. page 118

...

"Louange Dieu qui nous conduit." (7 :43) page 118

Louange Dieu qui nous a prfrs... " (27 : 15) page 34

"Louange Dieu ! Paix sur Ses." (27: 59) page 80

"Louange Dieu ! Il ne S'est pas " (17: 111) ..page 80-81

15-Pour prier pour son pouse

"Notre Seigneur ! Accorde-nous la joie..." (25 :74) ..page 113

16-Pour prier pour son pre et sa mre

" Mon Seigneur ! Ne laisse sur la terre .." (71 : 26-28) ..page 113

" Mon Seigneur ! Accorde-moi .." (26 : 83-87)

..page 20-21

" Mon Seigneur ! Fais de cette " (14 : 35-41)

..page 25-26

"Mon Seigneur ! Sois misricordieux envers eux..." (17 : 24) .page 89

17-Pour prier pour son frre

(

Mon Seigneur ! Pardonne-moi... " (7 : 151) ...page 59

18-Pour prier pour ses enfants et descendants

Mon Seigneur ! Accorde-moi un fils ... " (37 : 100)

page 24

Mon Seigneur ! Mon fils appartient..." (11:45). page 19

" Mon Seigneur ! Fais de cette cit " (14 : 35-41) ..page 25-26

...

" Notre Seigneur ! Accepte cela de " (2 : 128-129)

page 27-28

" Mon Seigneur ! Fais de cette " (14 : 35-41)

..page 25-26

" Notre Seigneur ! Accepte cela " (2 : 128-129)

..page 27-28

...

Mon Seigneur ! Accorde-moi,. " (3 :38) .page 66

...

"Notre Seigneur ! Accorde-nous la joie .." (25 :74) ..page 113

"Mon Seigneur ! Mes os sont affaiblis" (19:4-6) ..page 66-67

" Ne me laisse pas seul ! Tu es le..." (21:89). page 68

...

"Mon Seigneur ! Permets-moi de Te..." (46 :15) page 112

19-Pour prier pour les croyants et croyantes

" Mon Seigneur ! Ne laisse sur la terre " (71 : 26-28) page 16

" Mon Seigneur ! Fais de cette cit " (14 : 35-41) ..page 25-26

"Notre Seigneur ! Tu embrasses"(40:7-9). page 94

"Notre Seigneur ! Pardonne-nous ainsi " (59 :10) ..page 111

20-Pour tre combl de grces dans le Paradis

Mon Seigneur ! Construis-moi, " (66 :11) ..page 63

" Mon Seigneur ! Accorde-moi la  " (26 : 83-87) ..page 20-21

"Notre Seigneur ! Tu n'as pas cr " (3 :191-194) page 99-100

...

"Notre Seigneur ! Tu embrasses "(40:7-9) page 94

21-Pour la protection de la Mecque

" Mon Seigneur ! Fais de cette cit " (2 : 126).. page 27

...

" Mon Seigneur ! Fais de cette cit " (14 : 35-41) page 25-26

22-Pour senrichir davantage

...

"Telle est la volont de Dieu ! Il n'y a " (18 :39) page 97

23-Pour avoir plus de lumire

...

"Notre Seigneur ! Parachve pour..." (66 :8) ..page 117

24-Pour augmenter notre science

...

"Mon Seigneur ! Augmente ma science ! " (20 : 114) page 77

...

" Notre Seigneur ! Accepte cela de " (2 : 128-129) ..page 27-28

25-Pour ne pas tre afflig et honteux le Jour de la Rsurrection

" Mon Seigneur ! Accorde-moi la  " (26 : 83-87) page 20-21

"Notre Seigneur ! Tu n'as pas cr tout " (3 :191-194) page 99-100

26-Pour le soulagement du coeur

...

"Mon Seigneur ! Soulage ma... " (20 : 25-35) page 52-53

27-Pour la patience et la fermet dans la voie dAllah

Notre Seigneur ! Verse en nous... " (2 : 250) .page 31

"Notre Seigneur ! Rpands sur  " (7 : 125-126) page 55

"Ne dtourne pas nos curs aprs." (3 : 8-9).. page 109

...

" Notre Seigneur ! Accepte cela de  " (2 : 128-129) ..page 27-28

...

" Mon Seigneur ! Fais de cette cit  " (14 : 35-41)

Page 25-26

28-Pour purifier notre cur de toute rancune envers les croyants

...

"Notre Seigneur ! Pardonne-nous ainsi " (59 :10) ..page 111

29-Pour demander la misricorde divine et la guidance dans la voie droite

Notre Seigneur ! Accorde-nous une " (18 :10) page 46

(....

Mon Seigneur ! Pardonne-moi " (7 : 151)...page 59

...

"Ne dtourne pas nos curs..." (3 : 8-9). page 109

...

"Mon Seigneur ! Pardonne et fais " (23 : 118).. page 77

...

"Notre Seigneur ! Nous croyons " (23 :109)... page 114

30-Pour demander un assistant et un second

... * ...

"Mon Seigneur ! Soulage ma poitrine.. " (20 : 25-35) ..page 52-53

31-Pour tre reconnaissant envers Allah pour Ses bienfaits et pour accomplir des uvres bonnes

...

"Mon Seigneur ! Permets-moi de... " (27 : 19). page 33

... ...

"Mon Seigneur ! Permets-moi de Te..." (46 :15) page 112

... ...

Mon Seigneur ! Grce aux bienfaits... " (28 : 17)

..page 49-50

Le secours ne me vient que de Dieu... " (11 : 88)

page 47

32-Pour demander un royaume sans pareil

... ...

Mon Seigneur ! Pardonne-moi  " (38 : 35) .page 32

33-Pour demander de la nourriture

...

Mon Seigneur ! J'ai grand besoin " (28 : 24) ..page 51

...

" Ô Dieu, notre Seigneur ! Du ciel... " (5 : 114) ...page 72

...

" Mon Seigneur ! Fais de cette cit " (14 : 35-41)

..page 25-26

...

" Mon Seigneur ! Fais de cette cit..." (2 : 126) page 27

34-Pour dnouer le nud de la langue et tre loquent

* ...

"Mon Seigneur ! Soulage ma... " (20 : 25-35) page 52-53

35-Pour demander la sagesse

Mon Seigneur ! Accorde-moi " (26 : 83-87)

..page 20-21

36-Pour demander la guidance divine et pour ne pas s'garer de nouveau

...

Il se peut que mon Seigneur me... " (28 : 22) .page 50

... *...

"Guide-nous dans la droite voie..." (1 :6-7) page 103

"Ne dtourne pas nos curs aprs..." (3 : 8-9) page 109

37-Pour demander des biens en ce monde et dans la vie future

...

"Seigneur, donne-nous un bien... " (2 :201)

pages 104, 105

... ...

"Mon Seigneur ! Si Tu l'avais " (7 : 155-156)

..pages 59-60

38-Pour demander une bonne demeure

... ...

"Louange Dieu qui nous " (23 :28-29) page17

39-Pour loigner les dmons et les souffrances

"Oui, le mal m'a touch, et cependant... " (21 : 83)

page 36

Le Dmon m'a atteint par une... " (38 : 41) page 37

... ...

Mon Seigneur ! La prison me. " (12 : 33)... page 38

40-Pour lexaucement des prires

...

" Mon Seigneur ! Fais de cette " (14 : 35-41) ..page 25-26

 

 

41-Pour lacceptation des uvres

...

Notre Seigneur ! Accepte cela de " (2 : 128-129)

..page 27-28

... ...

Mon Seigneur ! Je Te consacre ce... " (3 : 35)... Page 70

42-Pour clbrer la louange dAllah

...

" Ô Dieu ! Crateur des cieux... " (39 : 46)... page 76

... ...

" Mon Seigneur ! Juge selon... " (21 : 112) ..page 76-77

... ...

" Mon Seigneur ! Je Te consacre... " (3 : 35).page 70

... ...

" Mon Seigneur ! Fais de cette " (14 : 35-41) ..page 25-26

Mon Seigneur ! Tu m'as confr... " (12 : 101) ..page 39

...

" La Science de notre Seigneur... " (7 : 89)... page 48

...

" Mon Seigneur ! Pardonne-moi... " (7 : 151) ...page 59

...

"Ne dtourne pas nos curs..." (3 : 8-9) .page 109

... ...

"Notre Seigneur ! Pardonne-nous " (59 :10)... page 111

... ...

"Notre Seigneur ! Tu embrasses..."(40:7-9) ..page 94

...

"Telle est la volont de Dieu " (18 :39). page 97

43-Pour invoquer le Trs-Haut

...

"Notre Seigneur ! Tu n'as pas cr " (3 :191-194) ....page 99-100

... ...

"Ô Dieu ! Souverain du Royaume ..." (3 : 26-27) ..page 83-84

"Ne dtourne pas nos curs " (3 : 8-9)... page 109

... ...

"Oui, ma Prire, mes pratiques..." (6 : 162) ..page 82

...

"Nous avons entendu et avons... " (2 :285-286) .pages 106-107

44-Pour tre un vrai Musulman (soumis Allah)

...

"Notre Seigneur ! Nous croyons " (5 : 83) page 88

...

Notre Seigneur ! Nous avons cru... " (3 : 53)page 88

... ...

" Notre Seigneur ! Accepte cela " (2 : 128-129) ..page 27-28

45-Pour se sauver du peuple injuste

...

" Mon Seigneur ! Construis-moi... " (66 :11) page 63

...

"Mon Seigneur ! Mon peuple... " (26 :117-118) ..page 14

" Notre Seigneur ! Nous nous confions... " (60 : 4-5) .page 22

Mon Seigneur ! Prserve-moi... " (26 : 169) page 30

...

Mon Seigneur ! Dlivre-moi... " (28 : 21) ..Page 50

...

Notre Seigneur ! Nous craignons..." (20 : 45) page 53

... ...

"Ô notre Seigneur ! Ne nous dsigne " (10 : 84-86) page 56

... ...

"Notre Seigneur ! Fais-nous sortir "(4 :75) ...page 90

46-Pour se prserver de laffliction

... ...

" En vrit, Point de Dieu hormis Toi " (21 : 87) .pages 40-44, 121

47-Pour viter dtre parmi les gens injustes

...

"Notre Seigneur ! Ne nous mets..." (7 :47) .page 116

...

Mon Seigneur ! Grce aux bienfaits... " (28 : 17) ..page 49-50

... ...

Mon Seigneur ! Je n'ai de pouvoir... " (5 :25).page 61

48-Pour maudire les incrdules (malfaisants)

...

Mon Seigneur ! Ne laisse sur la " (71 : 26-28) page 16

...

"Notre Seigneur ! Anantis leur... " (10 : 88) page 57

49-Pour se sauver de l'Enfer

"Notre Seigneur ! Tu n'as pas cr " (3 :191-194) page 99-100

...

"Oui, nous avons cru ! Pardonne-nous... " (3 : 16) ..page 102

... ...

"Seigneur, donne-nous un bien dans... " (2 :201) pages 104, 105

... ...

"Notre Seigneur ! Dtourne de nous..." (25 : 65) page 113

50-Pour avoir une langue qui nonce la Vrit

...

" Mon Seigneur ! Accorde-moi " (26 : 83-87) page 20-21

51-Pour prendre un moyen de transport

... ...

" Montez sur le vaisseau : qu'il vogue... " (11 :41) page 18

...

"Gloire Celui qui a mis tout cela..." (43:13-14) Page 92

 

Fin



Table des Matires

Introduction de l'diteur .5

Note explicative ...9

L'IMPORTANCE DE COMMUNIQUER AVEC ALLAH.. 11

LA PRIÈRE D'ADAM ('A) ET D'ÈVE ..13

LES PRIÈRES DU PROPHÈTE NOÉ................................14

LA PRIÈRE D'ABRAHAM. 20

LA PRIÈRE DU PROPHÈTE LOTH (Lt) .30

LA PRIÈRE DE L'ARMÉE DE SAÜL (Tlt).. 31

LA PRIÈRE DE SALOMON (Sulaymn) POUR UN ROYAUME SANS PAREIL 32

LA PRIÈRE DE SALOMON EN SIGNE DE RECONNAISSANCE ENVERS LES GRACES DIVINES ..33

DAVID ET SALOMON FIRENT LA LOUANGE À ALLAH..34

LA PRIÈRE DE BALKIS, REINE DE SABA .35

LA PRIÈRE DU PROPHÈTE JOB (Ayyb) 36

LA PRIÈRE DU PROPHÈTE JOSEPH (Ysuf) 38

LA PRIÈRE DU PROPHÈTE JONAS (Ynis) 40

Queslques remarques 41

Quelques hadhiths sur la prcellence de cette prire .44

LA PRIÈRE DES HOMMES DE LA CAVERNE .46

LES PRIÈRES DE MOÏSE (Ms) ...49

Remarque... ... 57

LA PRIÈRE DES FILS D'ISRAËL (Ban Isr'l) ..62

LA PRIÈRE DE LA FEMME DE PHARAON LES PRIÈRES DU PROPHÈTE ZACHARIE (Zakariyy) POUR AVOIR UN ENFANT .....65

Quelques hqdiths propos de ce du''.. ..68

LA PRIERE DE LA MERE DE MARIE (Mariyam) .70

LA PRIERE DE JESUS 72

LA PRIÈRE DES COMBATTANTS CROYANTS QUI FIRENT LA GUERRE SAINTE EN COMPAGNIE DES PROPHETES .73

LA PRIÈRE DES PROPRIÉTAIRES DU JARDIN BRÛLÉ ..74

LES PRIERES ENSEIGNÉES PAR LE PROPHÈTE MUHAMMAD (Ç) 76

Deux Hadiths : .....84

ISTIÂTHAH  () ..86

LA PRIÈRE DES CHRÉTIENS CONVERTIS À L'ISLAM... 88

LA PRIÈRE POUR NOS PARENTS ..89

LA PRIERE DES VICTIMES DE LA DOMINATION DES INJUSTES ..90

L'ENSEIGNEMENT DE "LA PRIERE DE DEMANDE" (DUA') AUX MUSULMANS ..91

LA PRIERE LORSQUON SE MET SUR UNE MONTURE (ou tout autre moyen de transprot) ET POUR REMERCIER TOUTE GRACE DIVINE.. 92

LA PRIERE DES ANGES POUR LES CROYANTS ...94

GLORIFICATION DE DIEU DE LA BOUCHE DES ANGES ..96

LES CONSEILS D'UN AMI 97

LA PRIERE DES SAGES 99

LA PRIERE DES PARFAITS SERVITEURS .102

LA PRIERE CONSTANTE DES CROYANTS ...103

LA PRIERE POUR LA VIE DE CE MONDE ET DE L'AUTRE 104

Queleques hadiths : .....104

LA PRIERE DES VRAIS CROYANTS ...106

Quelsques hadiths :... ..107

LA PRIERE DES SAVANTS EMINENTS ..109

Quelques hadhits: ....110

LA PRIERE DES CROYANTS POUR EUX-MEMES ET POUR D'AUTRES CROYANTS ...111

LA PRIÈRE DE L'HOMME À QUARANTE ANS .112

LA PRIÈRE DES SERVITEURS DU TOUT-MISÉRICORDIEUX ..113

LA PRIÈRE DES SERVITEURS DÉVOUÉS DE DIEU 114

LA LOUANGE ET LA GLORIFICATION DE DIEU PAR LES GENS "AYANT DÉJÀ REÇU LA SCIENCE" ...115

LA PRIÈRE DES COMPAGNONS DES ARÂF 116

LA PRIÈRE DES CROYANTS LE JOUR DE LA RÉSURRECTION ..117

LA LOUANGE ET LA GLORIFICATION DES COMPAGNONS DU PARADIS 118

LA LOUANGE DES BIENFAISANTS AU PARADIS ...120

Liste thmatique des prires coraniques (121)

1-Pour faciliter les tches difficiles ....121

2-Pour esprer avoir mieux que ce qui a t perdu ..121

3-Pour la scurit de la Mecque ......................................121

4-Pour l'Isti'thah ...121

5-Pour rejoindre les bienfaisants et mourir soumis Dieu .122

6-Pour commencer toute chose ..122

7-Pour la victoire sur les gens incrdules ..122

8-Pour se rendre modle ceux qui craignent Dieu 123

9-Pour glorifier Dieu ...123

10-Pour demander le secours et le jugement de Dieu ..124

11-Pour se repentir et demander pardon ..124

12-Pour se fier Allah 127

13-Pour confier son sort Allah 128

14-Pour la louange d'Allah .128

15-Pour prier pour son pouse ...129

16-Pour prier pour son pre et sa mre 129

17-Pour prier pour son frre ..129

18-Pour prier pour ses enfants et descendants .129

19-Pour prier pour les croyants et croyantes ...131

20-Pour tre combl de grces dans le Paradis 131

21-Pour la protection de la Mecque ...131

22-Pour senrichir davantage .132

23-Pour avoir plus de lumire 132

24-Pour augmenter notre science ..132

25-Pour ne pas tre afflig et honteux le Jour de la Rsurrection 132

26-Pour le soulagement du coeur ...133

27-Pour la patience et la fermet dans la voie dAllah 133

28-Pour purifier notre cur de toute rancune envers les croyants 133

29-Pour demander la misricorde divine et la guidance dans la voie droite .133

30-Pour demander un assistant et un second ...134

31-Pour tre reconnaissant envers Allah pour Ses bienfaits et pour accomplir des uvres bonnes 134

32-Pour demander un royaume sans pareil ..134

33-Pour demander de la nourriture ..135

34-Pour dnouer le nud de la langue et tre loquent ...135

36-Pour demander la guidance divine et pour ne pas s'garer de nouveau 135

37-Pour demander des biens en ce monde et dans la vie future 136

38-Pour demander une bonne demeure 136

39-Pour loigner les dmons et les souffrances .136

40-Pour lexaucement des prires ..136

41-Pour lacceptation des uvres ..137

42-Pour clbrer la louange dAllah ..137

43-Pour invoquer le Trs-Haut ..138

44-Pour tre un vrai Musulman (soumis Allah) 138

45-Pour se sauver du peuple injuste.. 139

46-Pour se prserver de laffliction ...139

47-Pour viter dtre parmi les gens injustes ...140

48-Pour maudire les incrdules (malfaisants).. 140

49-Pour se sauver de l'Enfer ..140

50-Pour avoir une langue qui nonce la Vrit 141

51-Pour prendre un moyen de transport ..141